5 352.76 PTS
-0.25 %
5 343.50
-0.32 %
SBF 120 PTS
4 261.05
-0.22 %
DAX PTS
13 015.04
-1.16 %
Dowjones PTS
23 516.45
-0.32 %
6 380.14
+0.02 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Travail: "Ces mesures ne suffiront pas à redresser la France", selon Wauquiez

| AFP | 157 | Aucun vote sur cette news
Laurent Wauquiez,  président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le 23 mai 2017 à Jonage, près de Lyon
Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, le 23 mai 2017 à Jonage, près de Lyon ( ROMAIN LAFABREGUE / AFP/Archives )

Le vice-président des Républicains, Laurent Wauquiez, a estimé vendredi que les ordonnances réformant le Code du travail, présentées la veille par le gouvernement, ne "suffiront pas à redresser la France", même s'il y a vu des "sujets" pour lesquels LR pourrait "s'engager".

"Est-ce que cette réforme a des avancées? Évidemment. Est-ce qu'il y des sujets pour lesquels nous, on peut s'engager? Bien sûr. Est-ce que c'est un problème pour l'opposition que de dire que, dans une réforme portée par le gouvernement, il y a des bonnes choses? Bien sûr que non", a détaillé le tout nouveau candidat à la présidence de son parti sur le plateau de France 2.

"L'opposition que je porterai sera forte mais sera aussi capable de dire quand il y a des avancées qui vont dans le sens de la France", a-t-il insisté.

Mais, a-t-il nuancé, "soyons lucide, ceux qui nous écoutent, les Français, ne peuvent pas penser que ces mesures suffiront à redresser la France, à redresser l'économie, à solutionner le problème du chômage".

En effet selon le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, "les vrais problèmes, eux, ne sont pas traités". Il a cité "la baisse des charges sur les entreprises, le contrôle de l'administration excessif sur les artisans et les petites entreprises et surtout, le problème majeur de la France, c'est que ceux qui travaillent, à la fin du mois, ne gagnent pas toujours plus que s'ils restaient chez eux".

"Il y a des mesures qui vont dans le bon sens, on a néanmoins le sentiment d'un travail inachevé sur la place de la négociation en entreprise, le lissage des seuils ou encore sur la participation des salariés aux fruits de l'entreprise", a estimé de son côté le chef de file des sénateurs LR Bruno Retailleau, dans un entretien donné à l'Opinion.

"Cette réforme aura en définitive fait beaucoup de bruit pour un résultat modeste et éludé les questions essentielles sur la compétitivité de nos entreprises, la réindustrialisation, le coût et le temps de travail", a-t-il critiqué.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB), un comité de surveillance et de suivi indépendant, avait formulé une recommandation positive pour la poursuite de l'essai clinique de…

Publié le 22/11/2017

Spineway a annoncé qu'il ne souhaitait plus communiquer sur l'atteinte de l'équilibre financier pour l'exercice 2018. Cet objectif demeure toutefois clé dans la stratégie du groupe. Fort de la…

Publié le 22/11/2017

Les deux premiers véhicules ATM Full Elec ont été réceptionnés le 16 novembre dernier par BLYYD

Publié le 22/11/2017

Conformément à l'annonce faite le 17 octobre 2017, les actionnaires d'Assystem S.A. se sont réunis en assemblée générale extraordinaire le 22 novembre 2017 et ont approuvé la résolution…

Publié le 22/11/2017

L'actif est situé à Toulouse Blagnac et sera achevé mi-2019

CONTENUS SPONSORISÉS