5 399.39 PTS
+0.37 %
5 395.00
+0.39 %
SBF 120 PTS
4 296.50
+0.34 %
DAX PTS
13 077.47
+0.53 %
Dowjones PTS
23 562.65
+0.16 %
6 396.06
+0.16 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Taxes sur les dividendes: "un scandale de l'Etat En Marche" pour LR

| AFP | 366 | Aucun vote sur cette news
Le député LR Guillaume Larrivé, le 2 mai 2017 à Paris
Le député LR Guillaume Larrivé, le 2 mai 2017 à Paris ( Patrick KOVARIK / AFP/Archives )

Guillaume Larrivé, porte-parole de LR, a affirmé lundi que l'affaire des taxes sur les dividendes, dont l'annulation va coûter près de dix milliards d'euros à l'Etat, est un "scandale de l'Etat En Marche, dont le premier responsable est Emmanuel Macron".

"Le scandale d'Etat dénoncé aujourd'hui par Bruno Le Maire est en réalité le scandale de l'Etat En Marche dont le premier responsable est Emmanuel Macron", a assuré M. Larrivé, au cours du point de presse hebdomadaire de son parti à Paris.

Le ministre de l'Economie a qualifié cette affaire, consécutive à l'annulation par le Conseil constitutionnel de la taxe de 3% sur les dividendes, de "scandale d'Etat". Il a demandé à l'Inspection générale des finances une enquête sur les responsabilités ayant abouti à la faire adopter en 2012.

"Bruno Le Maire dit avec raison que c'est un scandale d'Etat, à cause de l'amateurisme de ceux qui ont mis en place cette taxe et l'ont maintenue malgré les doutes sur sa légalité. C'est comme si chaque Français devait rembourser 150 euros", a affirmé le porte-parole des Républicains.

Selon lui, "il n'est pas besoin de saisir l'Inspection générale des finances", car "les responsables sont connus".

"Nous savons qu'un certain Emmanuel Macron était pendant quatre ans et demi le principal adjoint du président de la République François Hollande sur les questions économiques et fiscales, d'abord comme secrétaire général-adjoint de l'Elysée, chargé de la fiscalité puis comme ministre à Bercy", a-t-il argué.

De plus, "Alexis Kohler, actuel secrétaire général de l'Elysée, était directement en responsabilité sur ces questions, puisqu'il était le directeur de cabinet du ministre. L'actuelle directrice du Budget, chargée aujourd'hui de trouver les 10 milliards d'euros nécessaires pour rembourser les effets de cette taxe, Amélie Verdier, était à cette époque la directrice de cabinet de Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Dont un en France et six dans des associations caritatives françaises

Publié le 24/11/2017

Oddo BHF et Natixis étudient un rapprochement de leurs activités de courtages actions dans la perspective de la mise en place en 2018 de la directive européenne Mifid II, révèle Reuters…

Publié le 24/11/2017

Dans la tourmente, Teva tranche dans le vif. Le numéro un mondial des génériques envisagerait de supprimer de 20 à 25% de ses 6 860 salariés en Israël ainsi que plus de 10% de ses 10 000…

Publié le 24/11/2017

Les discussions entre les deux groupes sont compliquées...

Publié le 24/11/2017

La société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius Biocapital, agissant pour le compte des fonds Vesalius Biocapital Holdings SA et Vesalius...

CONTENUS SPONSORISÉS