5 302.17 PTS
+0.23 %
5 266.0
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 251.13
+0.27 %
DAX PTS
12 470.49
-0.14 %
Dowjones PTS
24 797.78
-0.67 %
6 759.26
-0.30 %
Nikkei PTS
21 970.81
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Taxer les Gafa: Paris espère une décision au Conseil européen du 4 décembre

| AFP | 314 | Aucun vote sur cette news
( LEON NEAL, LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Paris a pour objectif d'obtenir "une décision ferme" des dirigeants de l'UE lors du conseil européen du 4 décembre sur une taxation des Gafa (géants du numérique) sur leur chiffre d'affaires, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner.

Soutenu par l'Allemagne, l'Italie et l'Espagne, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire présentera samedi à ses homologues des 28 pays de l'UE, lors du sommet européen de Tallinn (Estonie), une proposition pour imposer les géants du numérique (les Gafa : Google, Apple, Facebook et Amazon) sur leurs chiffres d'affaires dans les pays où ils vendent leurs services.

"L'objectif est qu'au conseil européen du 4 décembre nous puissions avoir une décision ferme des chefs de gouvernement et des chefs d’État", a précisé M. Castaner.

Le gouvernement envisage par ailleurs de limiter l'"accès" des Gafa dans l'école, jugé "trop open", a-t-il dit sans donner de détails.

Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, envisage en effet de "revenir sur une circulaire signée deux semaines avant les présidentielles, qui ouvre très largement, peut-être trop largement l'accès des Gafa dans l'école", a expliqué le porte-parole.

"Il faut voir dans quelle mesure il sera mis un terme à cette situation dans nos écoles", car "l'école a besoin d'être protégée" et il faut "faire en sorte que cet accès un peu trop open soit accompagné", selon M. Castaner. "Le président de la République l'a encouragé à ce que cela ne traîne pas", a-t-il glissé.

Les grands groupes du numérique, pour la plupart américains, sont régulièrement accusés de faire de l'optimisation fiscale grâce à des montages financiers qui minimisent leurs impôts. En France, plusieurs géants du net, dont Google et Microsoft, font l'objet de contentieux fiscaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2018

L'hôpital Asklepios Paulinen est un hôpital général de 316 lits situé à Wiesbaden, qui dispose de technologies de pointe...

Publié le 21/02/2018

Du nouveau au Conseil d'administration...

Publié le 21/02/2018

Dans le cadre de la mise en oeuvre de son plan de restructuration financière, la société a émis le 21 février 2018...

Publié le 21/02/2018

Le site représente 100 M$ d'investissements...

Publié le 21/02/2018

CGG a finalisé la mise en oeuvre de son plan de restructuration financière   Paris, France - 21 février 2018 CGG annonce avoir finalisé le 21 février 2018 la mise en oeuvre…

CONTENUS SPONSORISÉS