En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 069.55 PTS
-0.52 %
5 077.00
-0.34 %
SBF 120 PTS
4 062.79
-0.37 %
DAX PTS
11 482.84
-0.36 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
+0.02 %

Surtaxe: les députés LR saisissent le Conseil constitutionnel... avec un député MoDem

| AFP | 1175 | 5 par 1 internautes
Le député reconnaît que sa démarche est
Le député reconnaît que sa démarche est "insolite de la part d’un membre de la majorité parlementaire", mais justifiée par "l'inconstitutionnalité" du texte ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Les députés LR ont saisi jeudi, après les sénateurs LR mercredi, le Conseil constitutionnel sur la surtaxe exceptionnelle sur les grandes sociétés, un recours auquel s'est associé le MoDem Jean-Louis Bourlanges.

L'ex-député européen reconnaît que sa démarche est "insolite de la part d’un membre de la majorité parlementaire", mais elle est justifiée par "l'inconstitutionnalité" du texte ainsi que par "les conditions d'improvisation et de précipitation" de son examen, selon un communiqué.

Le projet de loi de finances rectificative (PLFR), préparé d'urgence par le gouvernement pour instaurer ce dispositif, a été adopté définitivement mardi, via un ultime vote de l'Assemblée.

Ce vote visait à clore le chapitre polémique lié à l'annulation début octobre par le Conseil constitutionnel de la taxe sur les dividendes, introduite en 2012 sous la présidence de François Hollande.

Pour les députés Les Républicains, les conditions d'examen de ce texte "contreviennent à l'exigence de clarté et de sincérité des débats", par une "très grande précipitation" et par une discussion "en même temps" de cette loi rectificative et du collectif budgétaire de fin d'année, selon leur recours transmis à l'AFP.

Déplorant également des conditions "contraires aux exigences du débat démocratique", M. Bourlanges, membre de la commission des Finances, estime aussi que "la censure de la taxe" sur les dividendes "aurait pourtant dû servir de leçon au gouvernement et lui éviter de se lancer à nouveau dans des expérimentations fiscales aussi hâtives qu’hasardeuses".

Dans leur recours, les députés LR invoquent en outre "une remise en cause du droit d'amendement", vu des délais "contraints", jugeant que "rien n'imposait de malmener à ce point la procédure et de refuser les 3 jours francs habituellement laissés".

Les élus du principal groupe d'opposition à l'Assemblée considèrent également que cette loi porte atteinte au principe de "sincérité budgétaire" autour de l'évaluation du manque à gagner pour l’État lié à la censure de la taxe dividendes, désormais estimé à 10 milliards environ, et que la surtaxe exceptionnelle ne compense que partiellement.

Autre angle d'attaque des députés LR: "plusieurs ruptures d'égalité devant les charges publiques".

Pour cette taxe exceptionnelle, "chaque contribuable aurait dû être sollicité", au lieu des "seules" sociétés, de surcroît "un petit nombre d'entre elles", ce qui crée "une inégalité flagrante entre les entreprises", plaident-ils, comme M. Bourlanges.

De même que dans l'hémicycle, les LR contestent aussi notamment une mesure pénalisant "fortement les entreprises qui ne distribuent pas, ou peu, de dividendes", car elles vont devoir compenser "une part considérable" de l'annulation d'une taxe qu'elles ne payaient pas.

Les banques mutualistes Crédit agricole, Crédit mutuel et Banque populaire, ainsi que les assureurs mutualistes, seraient ainsi amenés à verser plus de 1,5 milliard d’euros. Le groupe de protection sociale VYV (MGEN, etc.) a demandé mercredi que les mutuelles soient exonérées de la surtaxe, comme l'avaient fait il y a une dizaine de jours les banques mutualistes.

Dernier axe du recours LR: une "petite rétroactivité" de la surtaxe, qui "ne semble en aucun cas se justifier par une raison impérieuse d'intérêt général" selon ces députés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/10/2018

Les députés s'apprêtent à plonger dans le "tunnel" de l'examen du budget, jusqu'à Noël ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )Des litres de café, du sport quand c'est possible, et surtout de…

Publié le 12/10/2018

Jean-Jacques Bridey à l'Assemblé nationale en mai 2018 ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )Le député LREM du Val-de-Marne Jean-Jacques Bridey, soupçonné d'avoir perçu des sommes indues via le…

Publié le 12/10/2018

Emmanuel Maurel en septembre 2016 à La Rochelle ( XAVIER LEOTY / AFP/Archives )Le député européen Emmanuel Maurel a annoncé vendredi dans une interview au Monde sa décision de quitter le PS,…

Publié le 09/10/2018

Le député LREM Gilles Le Gendre pose pour l'AFP à Paris, le 15 juin 2017 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )Le chef de file des députés LREM, Gilles Le Gendre, a souhaité "un nouvel élan" pour…

Publié le 09/10/2018

Le ministère de l'Economie et des Finances, quai de Bercy à Paris ( Joël SAGET / AFP/Archives )Le Sénat a approuvé mardi à main levée l'accord conclu avec les députés sur le projet de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement

Publié le 15/10/2018

En plus du contrat de délégation de service public de l’assainissement de Bordeaux Métropole signé récemment par Alain Juppé et Antoine Frérot, c’est une série de nouveaux contrats que…