En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Succession de Valls dans l'Essonne: victoire du maire d'Evry Francis Chouat

| AFP | 422 | Aucun vote sur cette news
Francis Chouat, le maire d'Evry élu député de l'Essonne (g) et l'ancien premier ministre socialiste Manuel Valls (d) à Evry, le 11 juin 2017
Francis Chouat, le maire d'Evry élu député de l'Essonne (g) et l'ancien premier ministre socialiste Manuel Valls (d) à Evry, le 11 juin 2017 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Les électeurs de la première circonscription de l'Essonne ont choisi la continuité en élisant député dimanche le bras droit historique de Manuel Valls, Francis Chouat, face à la candidate de La France insoumise, défaite pour la seconde fois.

Selon les résultats donnés par la préfecture, le maire d'Evry Francis Chouat, 70 ans, l'emporte avec 59,1% des voix contre 40,9% à Mme Amrani, lors d'un scrutin marqué par une très forte abstention (82,4%). M. Chouat était arrivé en tête au premier tour (29,99%) devant la candidate LFI (17,82%) et le représentant du RN Grégory Saillol (13,72%).

"Je suis élu ce soir député de l’Essonne avec 59,1% des voix", a déclaré sur Twitter l'édile, ancien PS officiellement sans étiquette mais soutenu par La République en marche (LREM), qui succède à Manuel Valls, démissionnaire début octobre pour se présenter à la mairie de Barcelone.

"C'est la victoire des agissants contre les rugissants", a-t-il dit à l'AFP, regrettant toutefois un taux d'abstention élevé.

Quelques minutes avant la déclaration de son rival, Farida Amrani, 42 ans, "saluait" lors d'un point presse à Courcouronnes la victoire du maire d'Evry. "Les électeurs de la première circonscription de l'Essonne ont livré leur verdict. Nous ne parvenons pas à remporter cette élection législative malgré les violentes attaques que j'ai subies et en tant que républicaine, je salue la victoire de mon adversaire".

Pour la candidate insoumise, le coup est rude. Elle enregistre sa deuxième défaite d'affilée après celle de juin 2017 où elle avait perdu de 139 voix au second tour face à Manuel Valls.

Législative partielle de l'Essonne
Législative partielle de l'Essonne ( Alain BOMMENEL / AFP )

"L'abstention est le grand vainqueur de cette élection malheureusement. Le futur député sera élu avec un pourcentage très faible de participation", a-t-elle regretté, en dénonçant "le clientélisme et les petits arrangements qui ont tant abîmé notre circonscription".

Cette défaite est une mauvaise nouvelle pour La France insoumise qui voulait avec l'élection d'un 18e député faire mentir les mauvais sondages et tourner la page des perquisitions menées mi-octobre au siège du parti et au domicile de M. Mélenchon, dans le cadre d'enquêtes sur les comptes de sa campagne présidentielle et sur les conditions d'emploi d'assistants d'eurodéputés.

- "Défaite du populisme" -

Le chef de file de La France insoumise, par ailleurs ex-sénateur de l'Essonne, n'a pas tardé à réagir sur Twitter, regrettant que "la colère" des électeurs ne se soit pas transformée en votes. "L'abstention à 83% étouffe la voix de l'opposition populaire. La démocratie n'est vraiment pas en bon état dans notre pays", a ajouté M. Mélenchon.

"Ce soir mon ami @fchouat est largement élu député. C'est le résultat d’un parcours exemplaire et de la fidélité à un territoire. Il conserve un siège que j’ai occupé pendant 16 ans. Je suis heureux et fier. C’est aussi la défaite du populisme et de la haine de @JLMelenchon", s'est félicité sur Twitter l'ex-locataire de Matignon, Manuel Valls.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, ex-délégué général de La République en marche, a également salué d'un tweet la "très nette victoire" du maire d'Evry.

"Sincères et amicales félicitations à @fchouat élu brillamment dans l’Essonne à l’assemblée nationale et qui succède à @manuelvalls", a twitté le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Francis Chouat n'a jamais indiqué où il souhaiterait siéger s'il était élu, mairie ou Assemblée nationale. "J'irai là où je serai le plus utile", avait-il dit en déclarant sa candidature, précisant vouloir "la réussite" du président de la République.

Elu pour la première fois en 2001, il est maire d'Evry depuis 2012. A la présidentielle de 2017, il avait soutenu Emmanuel Macron dès le premier tour, comme Manuel Valls qui avait rompu avec la candidature de Benoît Hamon dès la primaire.

M. Chouat avait pris ses distances avec le Parti socialiste lors des élections sénatoriales de septembre 2017 en se présentant sur une liste dissidente.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...