En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 905.5
-
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-1.58 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
+0.01 %

Succession de Hulot: pour Canfin, aucun écologiste n'ira à moins d'un "big bang"

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
Le directeur général de l'ONG WWF et ancien ministre du Développement Pascal Canfin en juin 2015 à Paris
Le directeur général de l'ONG WWF et ancien ministre du Développement Pascal Canfin en juin 2015 à Paris ( THOMAS SAMSON / AFP/Archives )

Aucun des écologistes pressentis pour succéder à Nicolas Hulot n'entrera au gouvernement à moins d'un changement radical de politique en faveur de l'environnement, a affirmé jeudi l'un d'entre-eux, Pascal Canfin, en égrénant la liste des candidats potentiels.

"Je les ai eus au téléphone. Aucun d'entre-eux, c'est ma conviction absolue (...) n'ira dans ce gouvernement s'il n'y a pas ce big bang", a déclaré sur France Inter le directeur général de l'ONG WWF.

M. Canfin a cité "les noms qui circulent" pour le ministère de l'Environnement: "Chantal Jouanno, Laurence Tubiana (directrice générale de la Fondation européenne du climat, ndlr), moi-même, Daniel Cohn-Bendit, Arnaud Leroy (président de l'Agence de l'environnement et de maîtrise de l'énergie, Ademe, ndlr), Ségolène Royal" ou encore Barbara Pompili et François de Rugy.

A titre personnel, "je suis très bien à la tête du WWF France", a insisté M. Canfin, qui s'est qualifié d'"idéaliste pragmatique".

Selon lui, "il faut faire un big bang" en termes "d'organisation des pouvoirs publics" pour permettre de "produire la transition écologique à grande échelle".

Ce changement dans les structures de l'Etat doit être comparable à ceux mis en oeuvre dans le cadre de la construction européenne puis de la décentralisation dans les années 1980, a-t-il jugé.

"Emmanuel Macron, sur ce sujet-là, est face à lui même (...) S'il ne fait pas ce big bang pour permettre à l'Etat de produire la transition à grande échelle, alors il manquera à l'une de ses grandes responsabilités historiques", a plaidé Pascal Canfin.

"Personne ne fera l'arbre qui cache la forêt (...). Nous sommes absolument convaincus que la leçon à tirer du départ de Nicolas Hulot est que ça ne peut pas continuer comme avant, sinon c'est la chronique d'un échec annoncé, ça n'a aucun intérêt", a-t-il poursuivi.

"Pour être très proche de Nicolas Hulot (...) je savais que le feu couvait", a-t-il dit au sujet de la démission surprise de ce dernier, annoncée en direct à la radio mardi.

Pascal Canfin était l'un des deux écologistes du gouvernement de Jean-Marc Ayrault de 2012 à 2014, dans lequel il occupait le poste de ministre du Développement. Il avait refusé de rester au gouvernement lorsque Manuel Valls avait succédé à M. Ayrault.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...