En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 429.20 PTS
+0.43 %
5 435.50
+0.56 %
SBF 120 PTS
4 346.62
+0.32 %
DAX PTS
12 540.73
+0.38 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.13 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

STX France: peut-être un "arbre qui cache la forêt" de privatisations selon Philippot

| AFP | 365 | Aucun vote sur cette news
Florian Philippot à Forbach le 18 juin 2017
Florian Philippot à Forbach le 18 juin 2017 ( JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives )

Florian Philippot (FN) s'est demandé vendredi si la nationalisation temporaire des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) n'allait pas "cacher une forêt de privatisations" en évoquant les exemples des aéroports d'Orly et Roissy.

"Est-ce que cet arbre de la nationalisation ne va pas cacher une forêt de privatisations ?", s'est interrogé le vice-président du Front national sur RTL.

"On a 80 millions d'euros de nationalisation, ce n'est pas grand-chose. Dans le même temps, on nous annonce qu'on va peut-être privatiser les aéroports de Roissy et Orly, c'est-à-dire les deux plus gros aéroports français. Attention. Ce serait une véritable spoliation, sans compter les problèmes de sécurité", a-t-il affirmé.

"Je rappelle aux Français qu'ils se sont faits voler leurs sociétés d'autoroutes (privatisées en 2006 sous Dominique de Villepin, NDLR) (...) ils ont vu les tarifs des péages exploser et ce bien public qu'ils avaient financé génération après génération, comme les aéroports, ne leur appartient plus", a ajouté M. Philippot.

La nationalisation de STX France est une "solution que nous préconisons depuis des années", a aussi affirmé le responsable FN, en indiquant qu'il fallait "chercher une solution française". "Ne nous précipitons pas avec cet Italien dont on sait qu'il rapatriera l'activité et l'emploi en Italie au moindre coup dur", a-t-il dit.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/07/2018

GAUMONT       Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions du capital social prévues par l'article L. 233-8-II du code de…

Publié le 13/07/2018

L'ANR de liquidation dilué grimpe à 2,2 euros (1,49 euro au 31 mars 2017)...

Publié le 13/07/2018

  Aujourd'hui, la Cour d'appel d'Amsterdam a déclaré contraignant l'accord de transaction Fortis conclu entre Ageas, Stichting FORsettlement et les…

Publié le 13/07/2018

Officiis Properties rappelle avoir cédé l'immeuble Salengro le 19 décembre 2017...

Publié le 13/07/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement       SICAF au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…