En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 485.48 PTS
+0.62 %
5 478.0
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 388.32
+0.51 %
DAX PTS
12 409.56
+0.67 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.179
+0.10 %

Solère "ne comprend pas les états d'âme" de Hulot

| AFP | 246 | 1 par 1 internautes
Thierry Solère, député LREM des Hauts-de-Seine, lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 17 octobre 2017 à Paris
Thierry Solère, député LREM des Hauts-de-Seine, lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale le 17 octobre 2017 à Paris ( Patrick KOVARIK / AFP/Archives )

Thierry Solère, député LREM des Hauts-de-Seine, "ne comprend pas les états d'âme" de Nicolas Hulot, a-t-il déclaré jeudi, après que le ministre de la Transition écologique a relancé les spéculations sur son avenir au gouvernement.

"Je lis comme tout le monde ses déclarations, son besoin de vacances, les fameuses +vacances de M. Hulot+ qui se profilent, moi je ne comprends pas", a déclaré Thierry Solère sur CNews. "Il est à la tête d'un grand ministère, Nicolas Hulot, il y a des objectifs prioritaires qui ont été affichés, je ne comprends pas, comme beaucoup de mes collègues à l'Assemblée nationale, pourquoi il n'a pas l'air si heureux de le faire".

"Je ne comprends pas les états d'âme de ceux" qui "ont la chance d'être au service de leur pays, pour le redressement du pays", a insisté l'ancien porte-parole de François Fillon et organisateur de la primaire de la droite et du centre pour la présidentielle, rallié à Emmanuel Macron.

"De Bure à Notre-Dame-des-Landes, sur tous les sujets qui touchent ce grand ministère, il y a des actes qui ont été posés par ce gouvernement depuis maintenant un an qui vont dans le bon sens. Après, M. Hulot a des états d’âme, j'en prends acte", a-t-il déclaré.

"Si M. Hulot n'a pas sa place au gouvernement, il en tirera lui-même les conséquences", a-t-il ajouté, tenant à "saluer l'action des secrétaires d'Etat, Brune Poirson et surtout Sébastien Lecornu", également issu des Républicains, "quelqu'un d'absolument remarquable".

Nicolas Hulot a indiqué mercredi sur BFMTV/RMC qu'il ferait le point à l'été sur sa présence au gouvernement, affirmant qu'il tirerait "les leçons" s'il sent que les "conditions ne sont pas remplies" sur la mise en place des politiques qu'il défend.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 24% au premier trimestre, Geci International indique viser des revenus supérieurs à 32 ME sur l'ensemble de...

Publié le 21/09/2018

Fort effet de levier sur les marges

Publié le 21/09/2018

Avec une progression du chiffre d'affaires de 24% au premier trimestre, la croissance permet à Geci d'aborder l'exercice sereinement. Dans un contexte favorable, le groupe envisage un chiffre…

Publié le 21/09/2018

Dans de gros volumes, EuropaCorp s'adjuge plus de 7,5% à 1,73 euro à l'ouverture...

Publié le 21/09/2018

A l'issue d'une procédure négociée avec mise en concurrence préalable initiée en 2014, la Société du Grand Paris, en accord avec Île-de-France Mobilités, a désigné le constructeur…