En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 319.15 PTS
-1.27 %
5 329.00
-1.05 %
SBF 120 PTS
4 275.96
-0.97 %
DAX PTS
12 342.03
-1.89 %
Dowjones PTS
24 391.17
-0.77 %
7 108.24
-1.24 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Solère: Les Républicains sont "morts", Wauquiez est le "fossoyeur de la droite française"

| AFP | 361 | Aucun vote sur cette news
Thierry Solère, député du groupe LR-UDI Constructifs, le 4 juillet 2017 à l'Assemblée nationale
Thierry Solère, député du groupe LR-UDI Constructifs, le 4 juillet 2017 à l'Assemblée nationale ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Thierry Solère, député du groupe LR-UDI Constructifs, a jugé que Les Républicains (LR) étaient "morts depuis le premier tour de l'élection présidentielle" et que Laurent Wauquiez, favori pour la présidence du parti, était "le fossoyeur de la droite française".

"Moi, je considère que les Républicains sont morts au soir du premier tour de l'élection présidentielle", a déclaré M. Solère sur Radio Classique.

"Au lendemain du premier tour, le bureau politique des Républicains n'a pas appelé à voter pour Emmanuel Macron face au Front national très clairement. Mais les Français de droite, ils l'ont fait, eux", a poursuivi le député des Hauts-de-Seine, proche du Premier ministre Édouard Philippe et initiateur du groupe "constructif" à l'Assemblée.

"L'UMP (est) créée par Chirac, Alain Juppé et d'autres, pour assurer notre présence au second tour d'une présidentielle et lutter contre l'extrême-droite. (Or) le jour où l'extrême-droite française est au second tour, M. Wauquiez, sa politique, c'est de surtout ne pas lui barrer la route", a accusé M. Solère.

Laurent Wauquiez "est le fossoyeur de la droite française telle qu'elle a vécu maintenant depuis un peu plus de quinze ans, c'est-à-dire une union de la droite et du centre, un parti pro-européen et réformateur", a-t-il poursuivi.

"Aujourd'hui, je ne souhaite pas participer à un parti de petites phrases, qui fait un fond de commerce de populisme, d'excès et d'outrances, quitte à venir dénoncer absolument ce qu'on proposait soi-même il y a quelques semaines", a conclu M. Solère, toujours membre "à ce stade" des Républicains.

Laurent Wauquiez, qui doit annoncer dans les prochains jours sa candidature à la présidence des Républicains, a promis mercredi lors d'une réunion publique à Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) le "rassemblement" de son parti et une droite "vraiment de droite".

Le député Daniel Fasquelle, la maire de Taverny (Val-d'Oise) Florence Portelli et Laurence Saillet, proche de Xavier Bertrand, sont officiellement candidats.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Une première partie d'année en dents de scie pour le marché parisien

Publié le 25/06/2018

Croissance en question

Publié le 25/06/2018

AT&T, l'opérateur télécom américain qui vient juste de finaliser l'acquisition du géant des médias Time Warner pour 85 milliards de dollars, a par...

Publié le 25/06/2018

Lexibook prend 1,4% à 1,05 euro dans un volume de 1,4% du capital ce lundi...

Publié le 25/06/2018

Prysmian chute de 8,41% à 21,25 euros après avoir abaissé sa prévision d'Ebitda pour cette année. Circonstance aggravante : cet avertissement est survenu deux jours après la mise à jour de ses…