5 289.86 PTS
-
5 259.5
-
SBF 120 PTS
4 239.49
-
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 906.98
-0.08 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Si la présidence LR se joue entre Wauquiez et Fasquelle, Darmanin préfère "partir"

| AFP | 205 | Aucun vote sur cette news
Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin quitte l'Elysée, le 19 juillet 2017 à Paris
Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin quitte l'Elysée, le 19 juillet 2017 à Paris ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin s'est dit lundi "triste" de la direction prise par Les Républicains (LR), assurant que si l'élection du nouveau président de son parti devait se jouer entre Laurent Wauquiez et Daniel Fasquelle, il préfèrerait "partir".

"Je suis triste de ce que sont devenus Les Républicains", a déclaré sur Europe 1 M. Darmanin, suspendu début juillet de ses fonctions exécutives au sein des Républicains, mais toujours membre du parti.

"Aujourd'hui, ils choisissent l'opposition, alors qu'ils ont un Premier ministre de leur famille politique", a poursuivi le ministre, accusant les responsables du parti de dénaturer "le travail très important qu'avaient fait Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy pour faire une droite qui était responsable".

"Quand le président de la République, très courageusement, se bat pour mettre fin à la directive sur le travail détaché, on voit désormais les Républicains qui sont contre, alors qu'on a fait tout un travail, il y a encore quelques mois, pour lutter contre cette directive", a-t-il ajouté.

Interrogé sur l'élection du nouveau président des Républicains, qui se tiendra en décembre, le ministre des Comptes publics, qui a multiplié les critiques ces dernières semaines contre la "droitisation" du parti, a fait part de ses craintes.

"Si je vois que le choix est entre Laurent Wauquiez", président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, "et Daniel Fasquelle", député LR du Pas-de-Calais, "j'ai plutôt envie de partir des Républicains", a assuré Gérald Darmanin.

"Aujourd'hui, il faut arrêter la politique aigrie, il faut travailler pour la France. C'était le message du gaullisme", a mis en garde le ministre.

Les Républicains éliront leur président les 10 et 17 décembre. Le vice-président du parti Laurent Wauquiez fait figure de favori, bien que n'ayant pas encore officialisé sa candidature. Laurence Saillet, proche de Xavier Bertrand, a déclaré sa candidature. Le député du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle a annoncé la sienne samedi.

Parmi les ténors, les présidents de région Xavier Bertrand (Hauts-de-France) et Valérie Pécresse (Ile-de-France) notamment ont renoncé à concourir, tout en accusant M. Wauquiez de courir après l'extrême droite. Mme Pécresse a annoncé la création de son mouvement, Libres!, qu'elle doit officiellement lancer le 10 septembre.

"Gérald Darmanin ne veut pas choisir entre Wauquiez et moi pour la présidence des +Républicains+. Tant mieux: il n'a plus rien à faire chez nous", a réagi M. Fasquelle sur Twitter.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS