En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
+0.00 %
5 026.5
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-
DAX PTS
11 341.00
-
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
+0.00 %
1.139
-0.20 %

Service national universel: "intérêt" du FN, "soutien total" de Dupont-Aignan

| AFP | 281 | Aucun vote sur cette news
Sébastien Chenu, porte-parole du Front national, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale le 3 octobre 2017 à Paris
Sébastien Chenu, porte-parole du Front national, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale le 3 octobre 2017 à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Sébastien Chenu, porte-parole du Front national, a exprimé mercredi son "intérêt" pour le service national, qui serait obligatoire de 3 à 6 mois selon Emmanuel Macron, tandis que l'ancien allié du FN à la présidentielle Nicolas Dupont-Aignan a dit son "soutien total" à ce projet.

"Nous accueillons avec intérêt la proposition d'Emmanuel Macron", a déclaré sur LCP M. Chenu, qui est aussi député du Nord.

Pour autant, le responsable frontiste a pointé le "problème budgétaire" de financement de la mesure, qui coûterait entre deux et trois milliards d'euros.

"Le gouvernement a fait des choix budgétaires qui ne lui permettent pas de créer un vrai service militaire et civique. Donc je pense que derrière cela, c'est la volonté simplement de faire baisser les chiffres du chômage chez les moins de 25 ans", a déploré le dirigeant du Front national.

"Et ça ce n'est pas vraiment acceptable", a estimé le député, qui a dénoncé la "cacophonie" de l'exécutif. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'était dit favorable à un service "obligatoire" mais la ministre des Armées, Florence Parly, avait déclaré que ce service n'aurait "probablement pas un caractère obligatoire au sens où les gendarmes viendraient rechercher le réfractaire".

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France (à droite), parle avec Emmanuel Macron à l'Elysée le 20 novembre 2017 à Paris.
Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France (à droite), parle avec Emmanuel Macron à l'Elysée le 20 novembre 2017 à Paris. ( LUDOVIC MARIN / POOL/AFP/Archives )

Le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, a pour sa part déclaré sur BFMTV et RMC qu'il "soutiendrait totalement le président de la République" sur ce service national.

M. Macron "s'oriente vers ce que j'avais proposé: 3 mois obligatoires, filles et garçons", a déclaré l'ancien allié de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle.

Le député de l'Essonne a estimé que ce projet n'était "pas trop cher" au regard des "autres coûts de la délinquance". "L'absence de sens civique, la perte de la conscience de ce qu'est une nation, de ce qu'est être français, de nos valeurs républicaines, l'apprentissage du vivre ensemble, ça coûte combien en violences, en solitude, en pertes de repères?", a-t-il demandé.

Le service national obligatoire, dont un rapport parlementaire sera présenté mercredi, devrait comporter "une partie obligatoire de 3 à 6 mois", a déclaré mardi soir Emmanuel Macron.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

L'opération SQLI s'effectue au prix de 18 euros par action...

Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

Veuillez trouver ci-dessous un communiqué de presse d'Aedifica (une société immobilière réglementée publique de droit belge, cotée sur Euronext Brussels), relatif à un rachat…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…