En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
+0.00 %
5 407.5
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.00 %
DAX PTS
12 384.49
-
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.00 %
1.157
+0.05 %

Service national universel: Genevard (LR) pointe une "idée qui ne vaut rien tant qu'elle n'est pas réalisable"

| AFP | 264 | Aucun vote sur cette news
La vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard, lors d'un Congrès des maires de France à Paris, le 21 novembre 2013 à Paris
La vice-présidente LR de l'Assemblée nationale Annie Genevard, lors d'un Congrès des maires de France à Paris, le 21 novembre 2013 à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

La vice-présidente de l'Assemblée nationale et secrétaire générale des Républicains, Annie Genevard, a pointé une nouvelle fois mercredi le coût du service national universel voulu par Emmanuel Macron, soulignant que "l'idée ne vaut rien tant qu'elle n'est pas réalisable".

Le service national obligatoire, dont le rapport parlementaire sera présenté mercredi, devrait comporter "une partie obligatoire de 3 à 6 mois", a souhaité mardi soir Emmanuel Macron.

"C’était dans son programme, l’idée d’un service universel, qui plaît beaucoup à l’opinion publique, qui est très nostalgique de ce temps qu’elle juge formidable, où il y avait un grand creuset républicain au moment du service militaire. Ce temps est révolu on le sait", a commenté Mme Genevard sur Sud Radio.

"Nous, d’emblée on a signalé que (pour) s’engager dans une idée comme celle-là, il faut quand même être un peu sérieux et la chiffrer", a-t-elle rappelé, évoquant la somme de "15 milliards" d'euros sur un quinquennat. "On était très sceptique sur les modalités de financement d’une opération comme celle-là (…) même si l’idée paraît sympathique, l'idée ne vaut rien tant qu’elle n’est pas réalisable".

Mme Genevard a également pointé "un grand cafouillage" autour du rapport parlementaire d'information sur le sujet, qui devait initialement être présenté fin janvier. "Ce rapport était mis sous le boisseau, on ne le voyait pas sortir. En réalité ce rapport semble émettre quelques doutes sur le projet présidentiel", a-t-elle déclaré.

Sa présentation avait été repoussée au 21 février, puis finalement programmée pour ce mercredi. Ce nouveau changement de calendrier a suscité l'exaspération d'une de ses co-rapporteures, Marianne Dubois (LR), qui a déploré dans un communiqué une "volonté de mettre des bâtons dans les roues" de la mission parlementaire et accusé l'exécutif de "mépris du Parlement".

"En tout état de cause, nous avons depuis le début de cette législature souvent le sentiment d'être mal considérés par le pouvoir exécutif et cela en est une démonstration", a renchéri Mme Genevard.

Sur LCI, l'eurodéputée LR Nadine Morano a pointé un "effet d'annonce" d'Emmanuel Macron, "qui peut être une annonce séduisante, et en même temps avec quels moyens, quel argent, quelle structure, quel encadrement?". "Encore une fois, on a à l'Elysée un jeune président qui adore la communication, qui est vraiment le président de la parole", a-t-elle ajouté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…