En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 198.85 PTS
+0.06 %
5 189.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 117.90
-0.06 %
DAX PTS
11 413.07
+0.10 %
Dowjones PTS
25 954.44
+0.00 %
7 062.34
+0.00 %
1.136
+0.17 %

Service national: le rapport commandé par Macron remis le 30 avril

| AFP | 385 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole du gouvernement  Benjamin Griveaux à l'Elysée le 30 décembre 2017
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux à l'Elysée le 30 décembre 2017 ( Etienne LAURENT / POOL/AFP )

Le rapport sur le service national commandé par Emmanuel Macron à un groupe de travail sera remis le 30 avril et précisera les modalités de mise en oeuvre et leur coût, a indiqué jeudi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.

"On a un rapport qui sera remis le 30 avril, qui voit les modalités techniques, financières, juridiques, est-ce qu'il y aura une dimension obligatoire, militaire, quelle sera la dimension civique de ce service. C'est à partir de cela qu'on pourra déterminer le coût", a-t-il détaillé sur Sud Radio, alors que la faisabilité de ce projet suscite des doutes.

Disant avoir "entendu beaucoup de caricatures" sur ce sujet, Benjamin Griveaux a assuré qu'"il n'est pas question de remettre dans des casernes une classe d'âge complète pendant trois à six mois". L'idée est de créer "un moment de rencontre important entre la jeunesse d'un pays et la Nation", de "recréer du collectif" et "du vivre ensemble", a-t-il fait valoir.

Il a confirmé que ce service serait "obligatoire", "universel" et "pour une période de 3 à 6 mois", comme l'a souhaité mardi Emmanuel Macron, mettant ainsi fin à une certaine cacophonie gouvernementale.

Le président de la République avait en outre indiqué que ce service serait "ouvert aux femmes et aux hommes" pouvant avoir "une ouverture sur la chose militaire", mais "dont la forme pourra être civique".

Benjamin Griveaux a dit être "assez favorable à ce que les deux options puissent être mises sur la table. C'est ce qui sera discuté dans le cadre du rapport remis le 30 avril et ensuite le gouvernement tranchera".

Un rapport parlementaire présenté mercredi a, lui, suggéré un "parcours de citoyenneté" en trois étapes étalé de 11 à 25 ans et en partie volontaire.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

A l’occasion de ses résultats annuels 2018, AccorHotels a annoncé qu’il changeait son nom en… Accor. Soit le nom que le groupe hôtelier arborait jusqu’en 2015. source : AOF

Publié le 21/02/2019

Durée de 8 ans, auprès de Petróleo Brasileiro...

Publié le 21/02/2019

Dans le cadre du projet CADAMIP sur la période 2018-2022...

Publié le 21/02/2019

L'annonce d'une amélioration sensible des résultats l'an passé ne suffit pas à maintenir le titre AccorHotels dans le vert...