Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 161.68 PTS
-0.13 %
6 168.50
+0. %
SBF 120 PTS
4 853.34
-0.15 %
DAX PTS
15 215.00
-0.13 %
Dow Jones PTS
33 761.90
-0.11 %
13 772.85
-0.52 %
1.190
+0.05 %

Sécurité globale: ultime feu vert du Sénat

| AFP | 351 | 2.33 par 3 internautes
Manifestation le 16 mars 2021 devant le Sénat à Paris contre la proposition de loi sur la
Manifestation le 16 mars 2021 devant le Sénat à Paris contre la proposition de loi sur la "Sécurité globale" ( Anne-Christine POUJOULAT / AFP/Archives )

Le Sénat dominé par l'opposition de droite a donné son ultime feu vert mercredi à la proposition de loi controversée sur la "sécurité globale", et son article 24 réécrit par ses soins, avant le vote final de l'Assemblée nationale prévu le 15 avril.

La proposition de loi a été adoptée par 241 voix pour (LR, centristes, RDPI à majorité radicale, Indépendants) et 98 contre (PS, CRCE à majorité communiste et écologistes). Le groupe RDSE à majorité radicale s'est partagé entre abstentions, votes contre et votes pour.

Députés et sénateurs étaient parvenus à un accord le 29 mars sur ce texte LREM renommé "Loi sécurité globale préservant les libertés".

Le président du Sénat Gérard Larcher (LR) avait salué "une victoire pour le Sénat dont près de 80% des amendements ont été retenus".

C'est en particulier le cas de la nouvelle rédaction de l'article 24, qui doit protéger les forces de l'ordre en opération, mais a cristallisé les critiques.

Dans la lignée de ce qu'avait voté le Sénat, les parlementaires réunis en commission mixte paritaire (CMP) ont acté la création dans le code pénal d’un délit de "provocation à l'identification". Il n'est plus fait référence à la loi de 1881 sur la liberté de la presse.

Manifestation le 16 mars 2021 devant le Sénat à Paris contre la proposition de loi sur la
Manifestation le 16 mars 2021 devant le Sénat à Paris contre la proposition de loi sur la "Sécurité globale" ( Anne-Christine POUJOULAT / AFP/Archives )

"Face aux menaces de mort dont sont trop souvent victimes nos forces de l'ordre, nous renforçons leur protection en créant un nouveau délit à la provocation à l'identification d'un agent en intervention", s'est félicité le chef de file des députés LREM Christophe Castaner.

Recours facilité aux caméras piétons des policiers, aux drones lors des manifestations, et aussi création d'une police municipale à Paris et élargissement des pouvoirs des agents de police municipale: la proposition de loi des députés LREM avait été largement mise en musique par le ministère de l'Intérieur, au diapason des syndicats de policiers.

Pour la ministre chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, "c'est un texte de confiance envers les élus de terrain", avec une ambition "de démultiplication territoriale de sécurité". C'est aussi "un texte de fermeté", a-t-elle souligné.

Parmi les autres apports du Sénat figure la limitation "aux infractions les plus graves" de "la suppression des crédits de réduction de peine pour les auteurs d’infractions commises à l’encontre d'un élu, d'un policier ou d'un gendarme".

La chambre haute a apporté "des ajouts robustes juridiquement (...) et dans une vraie exigence de préservation des libertés publiques", a affirmé le corapporteur centriste Loïc Hervé.

Le texte a suscité une forte mobilisation de la part des organisations de défense des libertés et syndicats de journalistes, ainsi que de la gauche, tous jugeant ce texte "liberticide".

Laurence Harribey a déjà annoncé que le groupe PS saisirait le Conseil constitutionnel sur ce texte "porteur de dérives".

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 2.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/04/2021

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, annonce succinctement ce...

Publié le 12/04/2021

Implanet, qui publiera le 20 avril son CA trimestriel, annonce ce jour l'homologation de sa prothèse totale de genou Madison par la Therapeutic Goods...

Publié le 12/04/2021

Valneva a finalisé le recrutement pour l'étude pivot de Phase 3, VLA1553-301, de son candidat vaccin à injection unique contre le chikungunya, VLA1553...

Publié le 12/04/2021

GrandVision avance de 0,75% aujourd'hui à la Bourse d'Amsterdam, à 26,95 euros par action, après que l'autorité chilienne de la concurrence a autorisé, vendredi 9 avril, son acquisition par…

Publié le 12/04/2021

L'assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la société Etablissements Maurel & Prom se tiendra à huis clos, hors la présence physique des...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne