En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 347.24 PTS
-0.75 %
5 351.50
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 294.02
-0.56 %
DAX PTS
12 477.03
-0.82 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Sciences Po présente son futur campus parisien au coeur de Saint-Germain-des-Prés

| AFP | 472 | Aucun vote sur cette news
L'hôtel de l'Artillerie à Paris le 11 janvier 2018
L'hôtel de l'Artillerie à Paris le 11 janvier 2018 ( PATRICK KOVARIK / AFP )

Sciences Po a présenté jeudi le projet architectural de son futur campus à Saint-Germain-des-Prés, à Paris, qui ouvrira ses portes à la rentrée 2021, un projet de "réinvention" selon son directeur Frédéric Mion.

Grâce à l'acquisition de l'hôtel de l'Artillerie auprès du ministère de la Défense (14.000 mètres carrés dans le 7e arrondissement de Paris) en décembre 2016 pour 93 millions d'euros, Sciences Po espère se hisser "au rang des universités les plus attractives d'Europe".

Cet hôtel fut d'abord un noviciat, puis une propriété de l'armée, à partir de la Révolution. Classé en 1982, il a ensuite été restauré. Le projet de rénovation et d'aménagement présenté jeudi à la presse consiste à créer "un nouveau lieu", avec des "conditions de travail exceptionnelles".

L'hôtel de l'Artillerie à Paris le  11 janvier 2018
L'hôtel de l'Artillerie à Paris le 11 janvier 2018 ( PATRICK KOVARIK / AFP )

Organisé autour de trois cours, d'espaces extérieurs végétalisés et d'une nouvelle bibliothèque de 1.000 m2, le site accueillera de nouveaux espaces de travail pour les étudiants, des "espaces de convivialité" (amphithéâtre extérieur, jardin etc.), un incubateur, le studio de l'école de journalisme...

L'équipe retenue pour mener le projet est emmenée par le promoteur Sogelym Dixence et rassemble un collectif d'architectes parmi lesquels l'agence Wilmotte & associés, Moreau Kusunoki ou l'agence Sasaki, spécialiste internationale de l'enseignement supérieur. Ils ont privilégié des bâtiments en transparence, juxtaposant des lieux calmes dans le cloître ou la bibliothèque, et des espaces plus collaboratifs.

Frédéric Mion, directeur de Siences Po, à Paris le 11 janvier 2018
Frédéric Mion, directeur de Siences Po, à Paris le 11 janvier 2018 ( PATRICK KOVARIK / AFP )

"Nous allons disposer des moyens de nous réinventer", s'est réjoui le directeur de l'école Frédéric Mion.

Grâce à ce projet, qualifié d'"évidence géographique" et "économique", Sciences Po va regrouper son campus parisien autour de quatre grands sites, contre une vingtaine aujourd'hui.

Cette acquisition, dont le coût total s'élève à 190 millions d'euros, sera financée grâce aux économies réalisées sur les loyers, au mécénat et un emprunt garanti par la ville de Paris.

"C'est une évidence que la ville devait soutenir le projet, qui va nous permettre de continuer à faire rayonner Paris", a estimé la maire de Paris, Anne Hidalgo.

La maquette du futur campus de Sciences Po à l'hôtel de l'Artillerie à Paris
La maquette du futur campus de Sciences Po à l'hôtel de l'Artillerie à Paris ( PATRICK KOVARIK / AFP )

"Il était devenu vital de se réinventer en profondeur pour préparer le 21ème siècle", Sciences Po étant "confrontée à une crise de croissance", a aussi souligné la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal.

Le nouveau campus doit ouvrir ses portes à la rentrée universitaire 2021-2022. Cette année là, l'institution fêtera son 150ème anniversaire.

Sciences Po accueille chaque année 13.000 étudiants dont près de la moitié sont étrangers, issus de 150 pays.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Erytech Pharma chute de plus de 23% à 12 euros, le recentrage stratégique de la biotech française passe mal. Elle a décidé en effet de se concentrer sur le traitement potentiel de certaines…

Publié le 25/06/2018

Artprice avait pris l'engagement lors de son A.G. le 30 juin 2017 de prendre la 1e place en matière d'information sur le Marché de l'Art sur les réseaux…

Publié le 25/06/2018

Air France KLM retombe de 2,4% à 7,5 euros en ce début de semaine alors que le choix du futur PDG de la compagnie franco-hollandaise fait énormément...

Publié le 25/06/2018

Archos annonce aujourd'hui un partenariat avec Tuya Smart, spécialiste des plateformes AI/IoT, et dévoile Archos Hello Connect. Il s’agit d’une application qui offre aux utilisateurs la…

Publié le 25/06/2018

Harvest vient de recevoir l’agrément de l’ACPR en tant que prestataire de service d’information sur les comptes dans le cadre de la réglementation DSP2. L’éditeur de logiciels sur le…