5 392.28 PTS
+0.23 %
5 387.00
+0.17 %
SBF 120 PTS
4 314.84
+0.15 %
DAX PTS
12 584.23
-0.05 %
Dowjones PTS
24 748.07
-0.16 %
6 833.21
+0.00 %
Nikkei PTS
22 191.18
+0.15 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Schiappa "bluffée" par Macron, qui a déjoué les "prédictions"

| AFP | 586 | Aucun vote sur cette news
La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa et le président Emmanuel Macron le 25 novembre 2017 à Paris
La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa et le président Emmanuel Macron le 25 novembre 2017 à Paris ( LUDOVIC MARIN / POOL/AFP/Archives )

La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, s'est dite jeudi "bluffée" par Emmanuel Macron, qui a "déjoué les prédictions" en étant élu puis en évitant l'impopularité.

"Les prédictions sont déjouées (...) Il y a un an, j'étais référente dans la Sarthe pour La République en Marche, on était neuf ou dix et on nous disait +ah ah (...) quelle drôle d'idée d'adhérer à En Marche+", a-t-elle déclaré lors de l'émission "Questions d'info" LCP-franceinfo-Le Monde-AFP,

"On avait dit au président qu'il n'aurait pas ses 500 signatures, il les a eues. Qu'il n'aurait pas de majorité parlementaire, il l'a eue. Qu'il ne serait pas au second tour de l'élection présidentielle, il a été élu président de la République. Qu'il n'arriverait pas à remonter la cote de popularité parce que c'était une forme de fatalité, il a remonté la cote de popularité", a-t-elle dit.

A la question "Est-ce que Emmanuel Macron vous a bluffée? , Mme Schiappa a répondu: "oui et depuis toujours".

"Je suis bluffée par sa finesse d'analyse (...) mais aussi de l'équipe qui l'entoure et je sais qu'ils ont une analyse extrêmement forte, ce sont des gens qui sont brillants politiquement bien évidemment et on a beaucoup de chance de les avoir à la tête de l’État", a-t-elle affirmé.

Au moment où l'horizon de l'exécutif semble se dégager (sondages en hausse, retour de la croissance, faible mobilisation contre les ordonnances du travail...) le gouvernement ne fait-il pas preuve d'un excès de confiance? "Je ne pense pas qu'il y ait de péché d'orgueil, on n'est pas dans une situation de confiance. Moi, je ne me réveille pas tous les matins en me disant on est géniaux, je me demande tous les matin +qu'est ce qu'on peut faire de mieux, qu'est ce qu'on peut améliorer+", a dit Mme Schiappa.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2018

Eramet subit quelques prises de bénéfices (-1,8% à 156 euros) somme toute logiques après la publication de son point trimestriel...

Publié le 19/04/2018

Guerbet chute encore de 4% à 54,40 euros ce jeudi, après une publication trimestrielle décevante hier et un plan stratégique qui peine à convaincre...

Publié le 19/04/2018

Morgan Stanley se demande si le titre ira à 200$ ou 400$

Publié le 19/04/2018

Le titre poursuit sa progression suite à la cassure des 25.55 euros. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50 séances effectuent un croisement haussier tandis que le…

Publié le 19/04/2018

La solide publication de Pernod Ricard ne suffit pas au marché...