En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 335.20 PTS
-0.69 %
5 342.00
-0.44 %
SBF 120 PTS
4 288.34
-0.50 %
DAX PTS
12 585.55
-0.86 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.00 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Rugy pourrait finalement aller au terme de son mandat au perchoir

| AFP | 196 | Aucun vote sur cette news
Le président de l'Assemblée nationale Francois de Rugy à Paris le 28 juin 2017
Le président de l'Assemblée nationale Francois de Rugy à Paris le 28 juin 2017 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )

François de Rugy a rappelé jeudi avoir été "élu pour cinq ans" à la présidence de l'Assemblée nationale, et veut attendre d'avoir le "recul nécessaire" avant éventuellement de démissionner à mi-mandat, comme s'y sont engagés les responsables d'En Marche au Parlement.

"Nous avons eu une discussion au sein du groupe En Marche qui a consisté à dire qu'on re-débattrait de la répartition des responsabilités à mi-mandat. On le fera. Je ne vais pas préjuger des conclusions de ce débat parce qu'en effet, en ce qui me concerne je suis élu pour cinq ans, ça c'est un fait. Et donc si nous décidions de changer il faudrait que je démissionne", a expliqué M. de Rugy au micro de France Bleu Loire Océan.

"J'entends les arguments des uns et des autres, je vois des anciens présidents de l'Assemblée s'exprimer, Jean-Louis Debré, Bernard Accoyer. Claude Bartolone aussi me l'a dit. Eux pensent qu'il vaut mieux pour l'Assemblée, pour le respect des institutions, que le président de l'Assemblée fasse la totalité du mandat", a ajouté le député de Loire-Atlantique.

Selon l'article 32 de la Constitution, le président de l'Assemblée "est élu pour la durée de la législature". Mercredi, M. Accoyer a déploré un "diktat" de l'Elysée et une "ingérence de l'exécutif via son bras armé, M. (Richard) Ferrand".

M. Ferrand, président du groupe REM à l'Assemblée, avait annoncé le 27 juin, jour de l'élection de M. de Rugy, que le "perchoir" et tous les autres postes à responsabilité de la REM au Palais-Bourbon seraient remis en jeu à mi-mandat, et que leurs titulaires sortants ne pourraient pas se représenter. M. de Rugy avait alors assuré qu'il se plierait à cette règle.

"Il faut rester assez serein par rapport à ça. J'en discute aussi avec les députés notamment d'En Marche. Seul un certain temps de fonctionnement permettra d'avoir le recul nécessaire sur cette question", a ajouté jeudi M. de Rugy, rappelant qu'il s'agissait d'un "engagement sur l'ensemble des responsabilités: président, vice-présidents, présidents de commission, présidents de groupe, etc.

"Il faudra bien mesurer ce que l'on doit faire sur l'ensemble de ces responsabilités à mi-mandat", a-t-il conclu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Chanel vient de dévoiler ses résultats financiers annuels pour la toute première fois, ce qui ne précèderait en aucun cas une éventuelle opération ou...

Publié le 21/06/2018

A contre-courant désormais, Stef s'adjuge 2,6% à 109 euros sur la place parisienne...

Publié le 21/06/2018

AT&T va céder pour 1,1 milliard de dollars ses opérations liées aux datas centers et à la mise à disposition de capacités de stockages à des clients tiers. L'opérateur, qui va allouer le…

Publié le 21/06/2018

  Paris, le 21 juin 2018 - Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un nouveau contrat avec Supercomputing Wales, le centre national de recherche de…

Publié le 21/06/2018

Atos, leader mondial de la transformation digitale, annonce aujourd'hui que sa nouvelle plateforme d'observation de la Terre (EO), officiellement baptisée Mundi Web Services, est désormais en…