En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 355.46 PTS
+0.74 %
5 356.50
+0.81 %
SBF 120 PTS
4 299.79
+0.70 %
DAX PTS
12 565.68
+0.43 %
Dowjones PTS
24 461.70
-0.80 %
7 217.49
+0.00 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Rugy: les manifestations ne feront pas reculer la majorité sur le travail

| AFP | 246 | Aucun vote sur cette news
François de Rugy à l'Assemblée nationale le 9 août 2017
François de Rugy à l'Assemblée nationale le 9 août 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a estimé que les manifestations ne pourraient pas faire reculer le gouvernement sur les réformes engagées à la rentrée, notamment celle du Code du Travail.

"Les réformes créent toujours des inquiétudes et donc aussi des mécontentements. Tout changement est insécurisant, surtout dans un monde qui est déjà insécurisant. Mais nous avons été élus pour tenir la barre, quel que soit le temps, qu'il soit bon ou mauvais", a déclaré le président de l'Assemblée (REM issu des écologistes) dans un entretien à Var-Matin.

A la question: "La rue peut-elle faire reculer la majorité ?", le député de Loire-Atlantique a répondu: "Je ne pense pas. Les manifestions sont un mode d'expression, de contestation en général, pour ceux qui sont contre, même lorsqu'ils ont été minoritaires aux élections - y compris dans les élections syndicales".

"On ne fait pas la loi dans la rue", a également déclaré M. Rugy selon le quotidien. "La loi, elle, se fait entre le gouvernement, les partenaires sociaux par la concertation, et le Parlement", a-t-il ajouté.

"Les Français, à la fin, ce qu'ils jugeront, ce sont les résultats, qui mettent 18 à 24 mois avant de produire des effets. À la fin du mandat, on fait les comptes", a-t-il lancé, défendant notamment le plafonnement des indemnités prud'homales.

"En cas de différend entre patron et salarié, vous savez désormais à quoi vous vous exposez en tant qu'employeur, ce à quoi vous pouvez prétendre en tant que salarié. Y compris si vous contestez devant le tribunal. Je suis prêt à en faire la pédagogie", a-t-il justifié.

Deux journées de manifestations contre la réforme du Code du travail sont pour l'instant prévues: le 12 septembre à l'appel de la CGT, avec Solidaires et la FSU, et le 23 septembre à l'appel de La France insoumise.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

Sodexo "montre des signes de vie sur le marché de l'éducation aux Etats-Unis". Avec son tracker des "nouveaux contrats" remportés par les sociétés du secteur de la restauration collective,…

Publié le 22/06/2018

A la recherche d'un PDG depuis la démission de Jean-Marc Janaillac, Air France KLM aurait jeté son dévolu sur Philippe Capron, le directeur financier...

Publié le 22/06/2018

L'Arcep tranche en faveur de l'opérateur de Xavier Niel

Publié le 22/06/2018

Le titre ne parvient pas à remonter la pente

Publié le 22/06/2018

Iliad (+2,15% à 135,15 euros) est en vue à la Bourse de Paris. Hier, l'Arcep, l'autorité de régulation du secteur des télécoms, a rendu une décision favorable à la maison-mère de Free dans le…