En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 343.61 PTS
-0.10 %
5 352.0
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 302.38
+0.14 %
DAX PTS
12 097.72
+0.01 %
Dowjones PTS
26 062.12
+0.00 %
7 434.73
+0.00 %
1.171
+0.22 %

Rugy: l'engagement de sortie du glyphosate en trois ans "sera tenu"

| AFP | 144 | Aucun vote sur cette news
François de Rugy, ministre de la Transition écologique, à Rosny-Sous-Bois le 10 septembre 2018
François de Rugy, ministre de la Transition écologique, à Rosny-Sous-Bois le 10 septembre 2018 ( ERIC PIERMONT / AFP )

L'engagement pris par le président de la République Emmanuel Macron de sortir en trois ans du glyphosate, herbicide controversé, "sera tenu", a affirmé mercredi le nouveau ministre de la Transition écologique François de Rugy.

"J'ai toujours été évidemment pour la sortie de ce produit dans les trois ans. C'est l'engagement qui a été pris par le président de la République, et il sera tenu", a déclaré François de Rugy sur RMC et BFMTV.

"J'en ai parlé avec le ministre de l'Agriculture, qui est le premier membre du gouvernement que j'ai rencontré pour travailler ensemble, notamment sur ce sujet", a-t-il ajouté.

Le ministre de la Transition écologique a précisé que cet engagement serait tenu "en discutant avec toutes les filières, pour qu'elles puissent elles-mêmes trouver des solutions, qui sont un peu différentes selon les filières".

L'UE a prolongé en novembre 2017 pour cinq ans la licence du glyphosate, herbicide controversé accusé par certains de provoquer des cancers.

Emmanuel Macron avait immédiatement assuré que la France restait déterminée à en sortir en trois ans, position défendue par le ministre de la Transition écologique d'alors, Nicolas Hulot, contre son collègue de l'Agriculture Stéphane Travert qui plaidait pour cinq à sept ans.

Mais depuis, la possibilité de dérogations a été annoncée, et les députés ont rejeté un amendement, publiquement soutenu par Nicolas Hulot, visant à inscrire dans la loi l'interdiction du pesticide.

En juin, François de Rugy, alors président LREM de l'Assemblée nationale, avait estimé qu'inscrire dans la loi la sortie du glyphosate d'ici 2021 aurait été "un message plus clair".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/09/2018

Air France-KLM (+2,11% à 8,91 euros) effectue un vol sans nuage aujourd’hui sur la place parisienne, à la faveur d’une double actualité. Le groupe aérien est en effet porté par les propos…

Publié le 18/09/2018

BNP Paribas et UNI Global Union ont signé aujourd'hui un accord mondial qui garantit aux 200 000 salariés de la banque, répartis dans 73 pays, un congé parental payé, une assurance maladie et une…

Publié le 18/09/2018

Les bénéfices du géant du logiciel Oracle au premier trimestre ont dépassé les attentes, mais pas les revenus des services cloud. Le bénéfice rajusté pour le trimestre a été de 71 cents par…

Publié le 18/09/2018

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a signé un contrat avec l'Agence spatiale européenne (ESA) pour fournir...

Publié le 18/09/2018

GeNeuro s'effondre de plus de 15% ce mardi à 4,54 euros, dans un volume représentant 0,3% du tour de table...