5 360.43 PTS
-0.43 %
5 360.50
-0.42 %
SBF 120 PTS
4 276.51
-0.58 %
DAX PTS
12 975.40
-0.52 %
Dowjones PTS
23 078.50
-0.34 %
6 068.97
-0.74 %
Nikkei PTS
21 448.52
+0.40 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Riester (Constructifs) appelle à la mesure sur les conflits d'intérêts

| AFP | 190 | Aucun vote sur cette news
Franck Riester à l'Assemblée nationale, à Paris le 28 juin 2017
Franck Riester à l'Assemblée nationale, à Paris le 28 juin 2017 ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Franck Riester, co-président du groupe des Constructifs LR-UDI, a appelé mardi à ne pas "pousser le curseur trop loin" dans la lutte contre les conflits d'intérêts, tout en plaidant pour de la "transparence" dans la vie publique.

"Je crois qu'il faut être prudent: il faut qu'il y ait beaucoup de transparence (mais) pourquoi quelqu'un qui a une spécificité, une expérience, ne pourrait pas continuer à travailler sur ces sujets à l'Assemblée nationale ou au gouvernement? ça me paraît dingue", a déclaré le député issu de LR de Seine-et-Marne sur franceinfo, interrogé sur les projets de loi de moralisation de la vie publique en débat à l'Assemblée.

"Qu'un médecin ne puisse pas parler des sujets ça me paraît dingue, on a besoin de gens qui connaissent leur sujet. Attention à ne pas pousser le curseur trop loin pour faire beaucoup de démagogie, (ce) qui risque de pénaliser aussi la qualité des responsables politiques", a-t-il prévenu.

Les projets de loi de moralisation prévoient notamment l'encadrement des activités de conseil pour les parlementaires: ils ne pourront pas se lancer dans ce type d'activité en cours de mandat, mais pourront poursuivre une telle activité si elle a débuté plus d'un an avant leur entrée en fonction.

"Si on peut aller encore plus loin pourquoi pas, mais un an avant c'est déjà une bonne avancée", a jugé M. Riester. Il a cependant affirmé qu'il voterait pour la suppression du "verrou de Bercy", qui donne à l'administration le monopole des poursuites pénales en matière fiscale, supprimé par le Sénat mais rétabli à une voix près en commission des Lois par un amendement du gouvernement.

Si les projets de lois sont adoptés, il sera également interdit de conseiller des sociétés impliquées dans des marchés publics ou d'exercer des fonctions de représentant d’intérêts.

Face aux 900 amendements en discussion, le groupe REM entend rester "proche de la copie gouvernementale", selon un responsable.

"Je suis optimiste sur le fait que le gouvernement puisse accompagner un certain nombre de propositions faites par les groupes parlementaires", a assuré le co-président des Constructifs, se disant également "conscient que ce qui est important c'est que les axes principaux sélectionnés par le gouvernement, qui sont de bons axes, soient retenus".

Le groupe des "constructifs" va "voter pour" ces projets de loi, a ajouté devant la presse M. Riester après sa réunion hebdomadaire.

"Tout ce qui est perçu, à tort ou à raison, comme des avantages, des passe-droits, ou des zones d'ombre dans l'action des députés, doit être banni", a-t-il précisé, vantant notamment le contrôle prévu des frais de mandat ou l'interdiction des emplois familiaux de collaborateurs.

Sur ce dernier point cependant, "il ne faut pas être dupe" car "ce qui compte" c'est que l'emploi soit "effectif", selon lui.

Quant à la suppression de la réserve parlementaire, le groupe ne va pas s'y "opposer" mais considère qu'"il faut avoir une réflexion plus large sur les réserves ministérielles" ou encore "celles des préfets", qui peuvent être "des outils très utiles pour les communes".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

Cheops Technology a publié pour son exercice 2016/2017 un chiffre d'affaires de près de 84 ME, en hausse de 2,6%...

Publié le 19/10/2017

Calme plat sur le titre Voyageurs du Monde (+0,1% à 95,6 euros) après la publication des résultats semestriels...

Publié le 19/10/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 19/10/2017

GTT chute de plus de 6% ce jeudi à 43,63 euros, alors que le spécialiste du transport et stockage de GNL a confirmé ses objectifs annuels...

Publié le 19/10/2017

    Communiqué de Presse       Paris - 19 octobre 2017 - HUBWOO (Euronext : HBW.NX), leader dans la gestion globale du spend et des solutions collaboratives des processus…

CONTENUS SPONSORISÉS