En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 077.47 PTS
+0.13 %
6 078.00
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 807.31
+0.17 %
DAX PTS
13 763.55
+0.14 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.083
+0.05 %

Retraites: Mélenchon promet une "noria" insoumise à l'Assemblée

| AFP | 189 | 1 par 4 internautes
Le président du groupe La France Insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon (D) promet une bataille de tranchée contre le projet de réforme des retraites à l'Assemblée nationale. Photo prise dans l'hémicycle du Palais-Bourbon le 11 février 2020
Le président du groupe La France Insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon (D) promet une bataille de tranchée contre le projet de réforme des retraites à l'Assemblée nationale. Photo prise dans l'hémicycle du Palais-Bourbon le 11 février 2020 ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )

Le président du groupe des députés LFI Jean-Luc Mélenchon a promis jeudi une "noria" insoumise pour s'opposer au projet de loi sur les retraites, dans l'hémicycle à partir de lundi, afin "d'enfoncer la ligne de défense macroniste" et "donner du temps à la mobilisation sociale".

M. Mélenchon a revendiqué, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, une "victoire" en commission spéciale des retraites, dont les travaux se sont achevés sans que la totalité du projet ait été examinée à cause des milliers d'amendements déposés par les Insoumis.

"Nous récusons que ça ait été de l'obstruction au sens d'empêchement du débat, c'est le contraire, on l'a rendu possible, et on a levé plusieurs lièvres", a plaidé le député des Bouches-du-Rhône.

"Nous avons remporté une victoire en les obligeant à supporter une discussion portant sur l'ensemble du texte de loi alors qu'ils comptaient découper ça en rondelles sans qu'on n'en voie la cohérence", a-t-il ajouté.

Il a promis une "noria" insoumise comparable à partir de lundi, avec des députés "qui de jour en jour auront à porter la bataille". "Nous allons traiter ces conditions de plénière avec autant de soin que la commission spéciale, même si elles sont un peu différentes", a prévenu Jean-Luc Mélenchon.

Il a d'ores et déjà revendiqué un nombre suffisant de signataires, 58, pour le dépôt lundi d'une motion référendaire afin de demander au président de la République de soumettre la réforme au référendum. Une motion de censure rassemblant la gauche devrait suivre, à un stade encore indéterminé.

La députée Clémentine Autain s'est dite "hallucinée" que les députés Marcheurs soient "incapables de répondre sur des enjeux phares". "Pas question que ce projet de loi passe comme une lettre à la poste à l'Assemblée", a renchéri le député Adrien Quatennens, son collègue Eric Coquerel voulant, lui, "creuser des tranchées".

"La bataille continue dans l'hémicycle, elle a pour objectif essentiel d'intéresser toujours plus de monde au contenu de cette loi pour enfoncer la ligne de défense macroniste, extrêmement pauvre, et de donner du temps à la mobilisation sociale", a résumé Jean-Luc Mélenchon.

A ce titre, Eric Coquerel a annoncé la participation des Insoumis à un Comité national de soutien aux mobilisations contre la réforme, qui a déjà glané selon lui "des centaine de signataires, politiques, associatifs, culturels", et qui organise lundi un rassemblement près de l'Assemblée nationale.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/02/2020

Et deux dégradations d'analystes...

Publié le 17/02/2020

Lundi 17 février 2020FAURECIAL'équipementier automobile publiera ses résultats annuelsICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsMardi 18 février 2020ALTENLe groupe…

Publié le 17/02/2020

Réveil brutal...

Publié le 17/02/2020

Les analystes saluent dans l'ensemble la reprise par Carrefour de plusieurs points de vente du distributeur Makro situés au Brésil...