En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 779.87 PTS
+0.54 %
4 776.0
+0.47 %
SBF 120 PTS
3 791.75
+0.41 %
DAX PTS
10 772.33
+0.29 %
Dowjones PTS
23 867.02
+0.81 %
6 560.80
+1.07 %
1.143
+0.51 %

Retraites: LFI craint une "uniformisation" vers le bas

| AFP | 424 | Aucun vote sur cette news
Le député La France insoumise Alexis Corbière à l'Assemblée nationale, le 25 juillet 2018
Le député La France insoumise Alexis Corbière à l'Assemblée nationale, le 25 juillet 2018 ( GERARD JULIEN / AFP/Archives )

La France insoumise a réclamé jeudi "un débat transparent" sur la réforme des retraites, en alertant sur le "danger" d'une "uniformisation du système" vers le bas.

"Si c'est uniformiser vers le haut, oui; si c'est par contre faire baisser des systèmes de retraite, je dis danger", a déclaré le député Alexis Corbière sur Europe 1.

"Je demande que le gouvernement mette tout sur la table (...) Ayons un débat transparent, faisons des projections", a-t-il ajouté, en estimant que "la première réunion (mercredi NDLR) n'a dit que des généralités", et en notant qu'"à partir du moment où on dit enveloppe budgétaire globale, donc nécessairement retraite universelle, il y aura des perdants et des gagnants".

"Est-ce que vous pensez franchement qu'Emmanuel Macron est soucieux d'une harmonisation par le haut ? Vous allez bien voir que non parce que ça coûterait plus cher", a abondé le député LFI Adrien Quatennens sur BFMTV et RMC.

Evoquant le système par points proposé par le gouvernement, Alexis Corbière s'est inquiété du fait que "ce point peut changer (au fil du temps, NDLR) et (que) vous ne saurez pas la valeur de votre retraite".

Le député La France insoumise Adrien Quatennens pendant une séance de questions au gouvernement, le 26 septembre 2018 à l'Assemblée nationale
Le député La France insoumise Adrien Quatennens pendant une séance de questions au gouvernement, le 26 septembre 2018 à l'Assemblée nationale ( Philippe LOPEZ / AFP/Archives )

Et "si la valeur légale du point est telle qu'arrivé à l'âge légal, qui est aujourd'hui de 62 ans, vous avez une retraite de misère, de fait vous allez continuer à travailler", a averti Adrien Quatennens, en critiquant le principe d'un "âge pivot" de départ à 63 ans.

Dans ce contexte, "les gens se tourneront vers des assurances privées" auxquelles le gouvernement veut donner ce "fromage" du régime de retraites, selon M. Corbière.

Autre inquiétude pour M. Quatennens, avoir une "valeur du point fonction de l'espérance de vie, une des pistes de réflexion", reviendrait à "nier le fait qu'il y a un lien entre espérance de vie et âge de départ à la retraite".

A ceux qui disent que "comme on vit plus longtemps, il faut travailler plus longtemps", il a répondu qu'il fallait "se poser la question de savoir si c'est pas parce qu'on travaille moins longtemps qu'on vit plus longtemps". L'écart entre les espérances de vie des plus pauvres et des plus riches est de "treize années", a-t-il rappelé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

Foncière INEA a annoncé l’acquisition du Presqu’Ile, un immeuble de bureaux situé dans le quartier innovant de la presqu’île Bouchayer-Viallet à Grenoble. Il s’agit de son premier…

Publié le 19/12/2018

Rien ne va plus pour DIA (Distribuidora de Alimentacion) ...

Publié le 19/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/12/2018

GSEZ Airport, filiale de Gabon Special Economic Zone (GSEZ), fruit d'un partenariat public-privé entre Olam International, la République gabonaise et...

Publié le 19/12/2018

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché de Dengvaxia, le vaccin de Sanofi contre la dengue. L'autorisation suit la recommandation émise le 18 octobre 2018 par le…