Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 082.01 PTS
-0.21 %
7 092.50
-0.18 %
SBF 120 PTS
5 426.75
-0.25 %
DAX PTS
15 126.08
-0.16 %
Dow Jones PTS
33 922.70
-0.16 %
12 007.89
-1.3 %
1.086
-0.06 %
PRIME DIRECT

NFL Biosciences - FR0014003XT0

Éligible : Action, PEA, PEA/PME
Augmentation de capital

Entre 2,1 € 34,0%*
et 2,4 € 25,4%*
PARTICIPER

Retraites: le gouvernement tente d'éteindre la polémique sur les femmes "pénalisées"

| AFP | 483 | Aucun vote sur cette news
Deux manifestantes brandissent des pancartes dans la marche contre la réforme des retraites, à Rennes, le 19 janvier 2023
Deux manifestantes brandissent des pancartes dans la marche contre la réforme des retraites, à Rennes, le 19 janvier 2023 ( DAMIEN MEYER / AFP/Archives )

Le gouvernement a tenté mardi d'éteindre la polémique sur l'impact de la réforme des retraites sur les femmes, "un peu pénalisées" de l'aveu même d'un ministre qui a permis à la gauche de s'insurger contre un projet "anti-femmes".

"Je ne peux pas laisser dire que notre projet ne protégerait pas les femmes. Au contraire", a lancé Elisabeth Borne à l'Assemblée nationale, lors des questions au gouvernement, en réponse à la député socialiste Mélanie Thomin qui a estimé que les femmes seraient "plus lourdement pénalisées" par le report de l'âge de départ à la retraite de 62 à 64 ans.

Longuement chahutée sur les bancs de la gauche, la Première ministre a assuré que la réforme réduirait "les inégalités inacceptables entre les femmes et les hommes au moment de la retraite".

"Nous protégeons les femmes qui ont des carrières incomplètes et hachées, les femmes qui ont commencé à travailler tôt, les femmes qui ont des petites pensions", a-t-elle insisté. "Les femmes seront les premières bénéficiaires de la revalorisation des petites pensions", a-t-elle ajouté.

"La réforme contribuera à réduire l'écart de pension entre les hommes et les femmes", a encore dit la cheffe du gouvernement, dénonçant un "faux procès", mais ajoutant espérer que le débat parlementaire permettrait de "continuer à enrichir le projet".

La polémique est née d'un document dévoilé lundi, présenté par le gouvernement comme une étude d'impact de la réforme. Il montre que cette dernière va pousser les femmes à allonger leur carrière davantage que les hommes, tout en contribuant à réduire les écarts de pensions entre les deux sexes.

L'exécutif a d'abord semblé mal à l'aise pour justifier ces impacts.

"Ramer sur les plateaux"

Les femmes "sont un peu pénalisées par le report de l'âge légal, on n'en disconvient absolument pas", avait assuré lundi le ministre des Relations avec le Parlement Franck Riester. "Les trimestres par enfant ne jouent pas sur le report de l'âge, ils jouent sur la durée de cotisation", avait-il expliqué.

"C'est une sortie de route", soupirait mardi un conseiller ministériel.

"La parole de Riester hier nous met en difficulté. Cela donne du carburant aux oppositions", grinçait en écho un cadre de la majorité.

Opposées au report de l'âge légal, gauche et extrême droite se sont en effet immédiatement saisies de ces propos.

"Même le gouvernement finit par reconnaître que les femmes seront +pénalisées+ par le report de l'âge légal", a tweeté le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure.

Le sujet a aussi apporté de l'eau au moulin de la cheffe de file des députés LFI Mathilde Panot et du président du Rassemblement national Jordan Bardella, opposés mardi soir au porte-parole du gouvernement Olivier Véran lors d'un débat sur les retraites sur BFMTV.

"C'est une réforme qui est anti-femmes", a martelé la première. "Quand un ministre lui-même l'admet, que les femmes vont être pénalisées" par le report de l'âge légal, "alors c'est un bon motif pour le retirer de ce projet de loi".

"Vous êtes très mal à l'aise parce que vous vous dites +mon collègue a dit une énorme connerie et on va devoir ramer sur les plateaux pour essayer de s'en sortir+", a renchéri l'eurodéputé du parti d'extrême droite.

Olivier Véran a assuré en réponse que tous les ministres étaient "alignés". "Essayez pas de mettre des coins", a-t-il insisté.

Comme Elisabeth Borne, M. Véran a énuméré les avantages escomptés pour les femmes, notamment le fait qu'elles seront à 60% les bénéficiaires de la revalorisation des petites retraites à 1.200 euros brut.

"Faut juste comprendre que les 1.200 euros sont là pour vous faire avaler la pilule", a protesté Jordan Bardella, soulignant qu'ils ne concerneraient que les personnes qui ont fait une carrière complète au Smic.

"Depuis le début vous expliquez aux Français qu'ils n'ont pas compris cette réforme, qu'ils sont trop bêtes pour comprendre", a dit pour sa part Mathilde Panot. "Les gens ont très bien compris ce que vous êtes en train de faire."

 ■

Copyright © 2023 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/01/2023

Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët (à droite), et la directrice générale Florence Hardouin (à gauche), à Paris, le 12 décembre 2015 ( FRANCK FIFE /…

Publié le 28/01/2023

La Première ministre Elisabeth Borne dans les studios de France Télévisions à Paris, le 10 janvier 2023 ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )La Première ministre Elisabeth Borne s'est rendue…

Publié le 27/01/2023

Un immeuble des années 60 construit par l'architecte grec Georges Candilis, le 23 janvier 2023 à Toulouse ( Lionel BONAVENTURE / AFP )Plusieurs architectes se mobilisent au côté d'habitants de…

Publié le 26/01/2023

La France a connu en 2022 une forte poussée des flux migratoires, dont le contrôle sera au coeur d'un projet de loi ultra-sensible ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )Des demandes d'asile à leur…

Publié le 26/01/2023

Les députés Renaissance viennent de déposer une proposition de loi pour mettre en place une série de mesures de prévention face à l'exposition excessive des enfants aux écrans ( Pablo…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/01/2023

Obiz estime son taux de marge brute 2022 supérieur à 13%

Publié le 30/01/2023

Détermination des forces en présence et des secteurs et valeurs fortes et analyse graphique des Indices et valeurs : SP500 – Nasdaq100 – VIX – Eurostoxx - FutureCAC40 - Alphabet - Amazon -…

Publié le 30/01/2023

Le Conseil d'Administration de la société Fiducial Office Solutions s'est réuni le 30 janvier 2023 pour arrêter les comptes annuels et consolidés de...

Publié le 30/01/2023

La biotech Valbiotis annonce les résultats positifs de l’étude clinique de biodisponibilité et de mode d’action menée sur Totum 854 contre l’hypertension artérielle, premier facteur de…

Publié le 30/01/2023

La Bourse de New York a fini la semaine dans le vert, les publications du jour indiquant un ralentissement de l'inflation et de l'économie à quelques jours de la prochaine décision de la Fed sur…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne