En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 100.72 PTS
+1.02 %
6 101.50
+1.12 %
SBF 120 PTS
4 798.09
+0.9 %
DAX PTS
13 526.13
+0.72 %
Dow Jones PTS
29 348.10
+0.17 %
9 173.73
+0.53 %
1.109
0. %

Retraites: Jacob (LR) accuse Macron d'avoir "trompé les Français"

| AFP | 274 | 1 par 3 internautes
Christian Jacob, président des Républicains (LR), le 13 octobre 2019 à Paris
Christian Jacob, président des Républicains (LR), le 13 octobre 2019 à Paris ( MARTIN BUREAU / AFP/Archives )

Le président des Républicains Christian Jacob accuse Emmanuel Macron d'avoir "trompé les Français" sur la réforme des retraites, fustigeant aussi un "mépris sans précédent" du parlement, dans un entretien au Figaro mis en ligne mardi.

"En disant qu'il ne toucherait pas à l'âge légal de départ à la retraite, Emmanuel Macron a trompé les Français, il a affabulé", assure M. Jacob.

"Quand on dit que l'on réforme tout en remettant le budget à plus tard, on ment aux Français", ajoute-il, en déplorant qu'"il n’y aura pas de débat à l'Assemblée nationale sur le financement de ce budget de plus de 300 milliards d'euros".

Selon lui, la conférence de financement prévue entre partenaires sociaux "risque de se transformer en concours Lépine des augmentations de cotisations et des baisses de pensions pour, in fine, passer par ordonnances".

"C'est un mépris complet et sans précédent du parlement, je ne comprends pas que le président de l'Assemblée nationale et les membres de la majorité se laissent ainsi humilier", déplore-t-il.

Le patron des Républicains ironise sur le fait que le chef de l'Etat "s'était aussi engagé à créer un régime universel. Or, chaque jour qui passe, il lâche davantage sur les régimes spéciaux" ce qui fait qu'"il y aura plus de dérogations après la réforme qu'avant".

LR veut reculer l'âge de départ à la retraite à 64 puis 65 ans, avec en contrepartie des mesures sur la pénibilité et les petites pensions.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Vinci Aéroport, filiale du groupe Vinci, a vu son trafic croître de 5,7% en 2019 dans les 46 aéroports qu'elle gère, à 255 millions de passagers. Les seuils de 50 millions de passagers, des 30…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS) a annoncé la conclusion ce vendredi d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette bancaire de la société à…

Publié le 17/01/2020

Vinci Airports annonce aborder avec confiance l'année 2020

Publié le 17/01/2020

Imerys a conclu un accord pour l'acquisition du premier producteur indien de panneaux à base de silicate de calcium pour des projets d'isolation thermique dans des industries telles que le ciment, la…

Publié le 17/01/2020

Marie Brizard Wine & Spirits annonce la conclusion d'un accord tripartite portant sur la cession, par les prêteurs bancaires de MBWS, de la dette...