En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 954.89 PTS
+0.49 %
5 947.00
+0.41 %
SBF 120 PTS
4 696.08
+0.46 %
DAX PTS
13 345.00
+0.16 %
Dow Jones PTS
28 818.24
+0.33 %
9 128.10
+0.41 %
1.101
-0.12 %

Retraites: Faure (PS) dénonce une "fake négociation", Aubry (LFI) une "manipulation"

| AFP | 390 | 2.33 par 3 internautes
Olivier Faure le 3 décembre 2019 à l'Assemblée nationale
Olivier Faure le 3 décembre 2019 à l'Assemblée nationale ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Olivier Faure, premier secrétaire du PS, a dénoncé lundi "une fake négociation", et l'eurodéputée LFI Manon Aubry une opération de "manipulation" de la part du gouvernement, après le retrait sous conditions de l'âge pivot de la réforme des retraites.

Dans une lettre aux partenaires sociaux samedi, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé être "disposé à retirer" l'âge pivot de 64 ans du projet de loi, tout en conservant le principe d'un âge d'équilibre.

Une "conférence de financement", qui réunira organisations syndicales et patronales, doit se mettre en place fin janvier pour trouver un accord d'ici fin avril sur l'équilibre financier du système. Faute d'accord à cette date, le gouvernement, qui ne souhaite ni baisse des pensions de retraite, ni "hausse du coût du travail", prendra par ordonnance les mesures nécessaires pour atteindre cet équilibre en 2027.

Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, a dénoncé lundi sur BFMTV "une formidable opération de communication et de manipulation", car pour elle "en réalité l'âge pivot est juste remplacé par l'âge d'équilibre: on change le contenant, pas le contenu".

"Ce qu'on est en train de vivre en ce moment, c'est une fake négociation, avec un Premier ministre qui nous explique qu'il va négocier, que tout est ouvert, mais quand on le lit, il dit aux organisations syndicales vous pouvez proposer autre chose, mais on ne peut pas toucher aux cotisations, au niveau des pensions" notamment, a relevé de son côté Olivier Faure sur Public Sénat.

"Qu'est-ce qui reste? En janvier l'âge pivot disparaît mais en avril il reviendra", a-t-il prédit, en appelant de nouveau au retrait du texte avant "une vraie négociation, et surtout une évaluation" de l'impact de la réforme.

Dénonçant l'absence de "données", Olivier Faure, qui manifestera de nouveau jeudi, a souligné qu'en tant que député il serait bien dans l'hémicycle le 17 février pour le début de l'examen du texte, "pour expliquer que, quand même, on est dans le grand foutage de gueule".

Le patron du PS a par ailleurs jugé que "le problème de la CFDT", dont il se dit "toujours proche", "c'est qu'elle doit bien comprendre que ce n'est pas elle qui est en train de faire la réforme, c'est le gouvernement".

Pour Manon Aubry, "la CFDT joue le rôle de l'idiot utile, comme ils se sont faits avoir au moment de l'assurance chômage où ils ont topé avec le gouvernement" avant de "se rendre compte que c'était une saignée sociale pour les chômeurs".

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 2.33
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/01/2020

"La croissance de notre chiffre d'affaires clinique pour l'ensemble de l'année 2019 illustre la mise en oeuvre de nos priorités stratégiques en 2019"...

Publié le 29/01/2020

Le projet consiste en la relocalisation d'une structure existante au sein du lotissement "Pfastatt Le Château", dans le nouveau quartier La Cotonnade...

Publié le 29/01/2020

Le géant américain du ecommerce publiera ses résultats du 4e trimestre 2019 jeudi, après la clôture de Wall Street.

Publié le 29/01/2020

Cet accord a été co-construit avec 4 organisations syndicales. Il s'engage sur 32 mesures concrètes pour créer le socle de l'entreprise de demain...

Publié le 29/01/2020

Onxeo annonce aujourd'hui avoir conclu un accord de recherche clinique avec Gustave Roussy, le premier centre européen de lutte contre le cancer, afin...