En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 029.72 PTS
-0.54 %
6 019.00
-0.64 %
SBF 120 PTS
4 769.97
-0.5 %
DAX PTS
13 579.33
-0.62 %
Dow Jones PTS
28 992.41
-0.78 %
9 446.69
-1.88 %

Retraites: Belloubet demande aux avocats de suspendre leur grève

| AFP | 649 | 4.75 par 4 internautes
Nicole Belloubet le 4 février 2020 à l'Assemblée nationale
Nicole Belloubet le 4 février 2020 à l'Assemblée nationale ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a dit samedi "regretter" la poursuite de la mobilisation des avocats contre la réforme des retraites décidée la veille et leur a demandé de suspendre ce mouvement en insistant sur le dialogue.

Vendredi soir, le Conseil national des barreaux (CNB), qui représente les 70.000 avocats français, a voté en assemblée générale et à l'unanimité la poursuite de la mobilisation engagée le 6 janvier, malgré les propositions du gouvernement.

Dans un communiqué, la garde des Sceaux a dit souhaiter "maintenant une suspension du mouvement de grève des avocats dans les juridictions".

Selon elle, "la poursuite de ce mouvement contribue à dégrader le fonctionnement du service public de la justice au détriment des justiciables et à tendre les relations entre les avocats, d'une part, et les magistrats et les greffiers, d'autre part (...)".

Nicole Belloubet en appelle "à la responsabilité de chaque avocat au sein de son barreau (...)".

Elle a rappelé les "trois engagements du gouvernement": "pas de baisse des pensions"; "pas de doublement des cotisations, ni même d'augmentation brutale" tout en soulignant que "le gouvernement a indiqué qu’il était prêt à retenir d’autres scénarii lissant davantage encore cette hausse"; et enfin le "maintien de la caisse de retraite des avocats (retraite et prévoyance, NDLR) qui restera l’interlocuteur unique de la profession".

Les avocats ont exigé vendredi que le gouvernement "mette à disposition un simulateur fiable leur permettant de vérifier l'exactitude des projections". Ils se sont dit également prêts à "répondre à l’invitation du gouvernement d’examiner d'éventuels aménagements sur les scénarii d’intégration dans le système universel".

Nicole Belloubet a indiqué samedi que "le gouvernement prend acte du fait que le Conseil national des barreaux accepte de discuter" de ces aménagements et "des conditions d'exercice de la profession, notamment pour accompagner l'entrée des jeunes dans la profession et ceux qui assurent la défense des justiciables les moins aisés".

Les avocats, qui cotisent pour leur retraite à une caisse autonome, sont vent debout contre le projet de réforme qui prévoit, selon le CNB, de doubler les cotisations retraite (de 14 à 28%) pour les avocats gagnant moins de 40.000 euros par an, et les pensions, actuellement au minimum de 1.400 euros net, passeraient à 1.000 euros.

Depuis le 6 janvier, les avocats ont demandé des renvois d'audience, fait des grèves du zèle en plaidant des heures ou encore multiplié les demandes de mise en liberté.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2020

Une petite erreur s'est glissée dans le titre de notre dépêche précédente à propos de Mediawan. Mediawan a nommé Victoire Grux et non Victoria Grux au poste de directrice de la…

Publié le 21/02/2020

DLSI Groupe a publié un chiffre d'affaires consolidé 2019 en hausse de 1,8% à 234,4 millions d'euros. Le spécialiste des prestations de travail temporaire précise dans son communiqué que…

Publié le 21/02/2020

L'international progresse de 8,7% sur l'exercice

Publié le 21/02/2020

IMPLANETLe spécialiste des implants vertébraux et des implants chirurgicaux du genou publiera (avant Bourse) ses résultats annuelsYMAGISLe spécialiste des technologies numériques pour l'industrie…

Publié le 21/02/2020

DBV Technologies vient d'annoncer que la FDA avait indiqué que la réunion du Comité Consultatif sur les produits allergènes se tiendra le 15 mai 2020 pour discuter de la demande de licence de…