5 349.30 PTS
-
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 764.24
+0.94 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Retailleau (LR) ne votera "sans doute" pas le budget 2018

| AFP | 148 | Aucun vote sur cette news
Bruno Retailleau à Versailles le 3 juillet 2017
Bruno Retailleau à Versailles le 3 juillet 2017 ( Eric FEFERBERG / POOL/AFP/Archives )

Le président de groupe LR au Sénat Bruno Retailleau a indiqué mardi sur France Inter qu'il ne voterait "sans doute" pas le budget 2018 qu'il juge "décevant".

Vous ne voterez pas le budget ? "Sans doute que non, parce que je le trouve décevant", a déclaré Bruno Retailleau.

"Il ne répond pas aux deux problèmes fondamentaux de la France", a-t-il jugé. "Si on veut redresser le pays il faut, un, s'attaquer à la dépense publique, on est à 56% de la richesse nationale, c'est pour ça qu'on est champion du monde de l'impôt, or le déficit de l'Etat continuera d'augmenter de 6,4 milliards".

"Ensuite la compétitivité. Cette année les entreprises supporteront 3,3 milliards de poids de charges supplémentaires parce que le fameux CICE sera baissé d'un point", a-t-il poursuivi.

M. Retailleau, qui avait été le coordinateur de campagne de François Fillon pour la présidentielle, a aussi regretté que "le budget prévoit simplement la suppression de 1.600 postes de fonctionnaires". "Or la masse salariale de l'Etat, c'est le premier budget de l'Etat. On ne peut pas réduire le train de vie de l'Etat si on n'est pas un peu plus exigeant", a-t-il estimé.

"Je pense que c'est du gagnant-gagnant pour tout le monde, parce que ça permettrait de mieux rémunérer, d'avoir vraiment une politique de ressources humaines adaptée à la fonction publique moderne", a-t-il plaidé, alors que les agents du service public doivent se mobiliser mardi pour protester contre des mesures "inacceptables" du gouvernement, dont les suppressions de 120.000 postes d'ici à la fin du quinquennat. Le candidat Fillon proposait lui de supprimer 500.000 postes de fonctionnaires en cinq ans.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

La procédure de désintéressement s'est close le 14 décembre

Publié le 15/12/2017

Avec la nomination de Marie-Christine Levet le Conseil d'administration de SoLocal Group "marque la volonté d'accélérer le développement de SoLocal Group sur le digital"...

Publié le 15/12/2017

La société française de reciblage publicitaire Criteo a plongé de 27% en trois séances sur le Nasdaq. La société est plombé par la nouvelle politique anti-cookies d'Apple.

Publié le 15/12/2017

Le Conseil d'administration de Fnac Darty est présidé par Jacques Veyrat...

CONTENUS SPONSORISÉS