En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-
4 905.5
-
SBF 120 PTS
3 923.96
-
DAX PTS
11 066.41
-1.58 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
+0.05 %

Retailleau (LR) appelle la droite à "cesser les oppositions stériles"

| AFP | 272 | Aucun vote sur cette news
Le président du groupe
Le président du groupe "Les Républicains" (LR) au Sénat Bruno Retailleau, à l'université d'été de son parti, à la Baule, le 1er septembre 2018 ( SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP )

Le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau a appelé la droite à "cesser les oppositions stériles" et "tendre la main" aux membres de "sa famille politique" qui se sont tournés vers Emmanuel Macron, samedi lors de l'Université d'été du parti à La Baule.

"La droite est plurielle mais elle dessine un tout et c’est uniquement lorsqu’elle assume la totalité de son être qu’elle s’élève à la hauteur des enjeux", a déclaré l'élu de Vendée.

Pour le sénateur, il faut "montrer clairement aux Français ce qu’est le macronisme(...) afin de dissiper définitivement les illusions de ceux qui y compris dans notre famille politique ont cru en son projet. Nous devons tendre la main plutôt que de les montrer du doigt".

Devant un parterre de militants, M. Retailleau a qualifié Emmanuel Macron d'"illusionniste particulièrement talentueux". Pour cesser la "supercherie", il propose "une politique de civilisation, assise sur deux piliers : la liberté et l’identité".

"La droite (...) a délaissé la liberté, en cédant à l’économiquement correct installé par la gauche. Avec son niveau de dépenses publiques s’élevant à plus de 56% du PIB, notre pays est bien loin d’épouser une quelconque dérive ultralibérale", estime l'ancien président la Région des Pays de la Loire ajoutant qu'"une des plus grandes erreurs de notre temps, c’est d’avoir fait de l’identité et en particulier de l’identité nationale un gros mot".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...