En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 602.23 PTS
-
5 607.00
-
SBF 120 PTS
4 421.72
-
DAX PTS
12 380.31
-0.71 %
Dowjones PTS
27 076.82
-0.52 %
7 852.41
-0.51 %
1.101
+0.10 %

Rencontre Philippe-Raoni: "cynisme" et "obscénité" pour Cormand (EELV)

| AFP | 147 | 3.67 par 3 internautes
Le chef Raoni le 6 septembre 2019 à Bordeaux
Le chef Raoni le 6 septembre 2019 à Bordeaux ( NICOLAS TUCAT / AFP/Archives )

La rencontre entre Edouard Philippe et le chef indien Raoni rêvet "une forme de cynisme" et "d'obscénité", a estimé lundi David Cormand, député européen et secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts.

"Il y a une forme de cynisme et même, je dirais, d'obscénité à afficher sa proximité avec le chef Raoni pour se mettre en valeur, et en même temps, en tant que Premier ministre, ne pas interrompre les politiques de destruction de l'Amazonie contre lesquelles lutte le chef Raoni", a déclaré l'élu écologiste sur RFI.

Le chef Raoni, figure de la défense de la forêt amazonienne dans laquelle vit la tribu qu'il dirige, a été samedi l'invité surprise du campus de rentrée de La République en marche, à Bordeaux, où il a rencontré le Premier ministre Edouard Philippe.

"Nous nous donnons bonne conscience en faisant de belles photos avec le chef Raoni", a regretté David Cormand, pointant les "contradictions" d'un gouvernement qui "soutient, y compris en Guyane, des projets d'exploitation minière".

"Il faut regarder notre responsabilité en face", a ajouté le dirigeant écologiste, estimant que "ce sont les pays occidentaux qui sont aussi responsables de la destruction de l'Amazonie" en bénéficiant du modèle économique international dénoncé par les écologistes comme cause de celle-ci.

La déforestation de la forêt amazonienne a presque doublé entre 2019 et 2018, touchant 6.404,4 km² supplémentaires entre janvier et août, contre 3.336,7 km² sur la même période un an plus tôt, selon des données officielles.

Spécialistes et défenseurs de l'environnement expliquent cet accroissement de la déforestation par la pression des forestiers et des éleveurs encouragés par le soutien du président brésilien, Jair Bolsonaro, à l'ouverture de réserves indigènes et de zones protégées pour développer ces activités ainsi que les prospections minières.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2019

Les opérations de rachat par le prestataire de services d'investissement dans le cadre de cette convention cesseront au plus tard le 14 octobre...

Publié le 16/09/2019

Paul Hermelin a proposé au Conseil d'adopter à l'issue de la prochaine Assemblée Générale une gouvernance dissociant les fonctions de Président et de Directeur général...

Publié le 16/09/2019

Ces Green Bonds sont d'un montant de 500 ME portant intérêt au taux de 1,125% échéance 2031...

Publié le 16/09/2019

Au 30 juin, la trésorerie disponible de Theraclion s'élève à 3,1 ME...

Publié le 16/09/2019

Rendez-vous le 19 septembre...