En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-
5 376.00
-
SBF 120 PTS
4 310.01
-
DAX PTS
12 695.16
-
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 585.44
+0.13 %

Réforme du travail: Martinez (CGT) écrit aux députés

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, au Palais de l'Elysée à Paris le 23 mai 2017
Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, au Palais de l'Elysée à Paris le 23 mai 2017 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Philippe Martinez (CGT) a transmis aux députés un réquisitoire contre la future réforme du code du travail, dans un courrier consulté mardi par l'AFP où il fustige des mesures qui "remettent en cause" le droit international.

Dans son courrier daté du 13 juillet et adressé aux députés, M. Martinez estime que la concertation engagée par le gouvernement avec les partenaires sociaux est "loin d'un réel dialogue social", déplorant que le "texte de 15 pages de propositions" qu'il a "remis à la ministre du Travail" n'ait, "à ce jour, reçu aucun écho des services du ministère".

Sur le fond, Philippe Martinez anticipe que les ordonnances réformant le code du travail remettront "en cause, si l'on en croit les déclarations publiques du Premier ministre et de la ministre du Travail, certaines conventions de l'Organisation internationale du travail".

Le syndicaliste cite la primauté des accords d'entreprises sur les conventions de branches qui favoriserait "le dumping social", la primauté de l'accord d'entreprise sur le contrat de travail "qui entraînera des milliers de licenciements", la fusion des instances représentatives du personnel (IRP), la "disparition des délégués syndicaux" pour la négociation collective et "leur remplacement par des délégués pouvant être mis en place par les employeurs". Il cite également la barémisation des indemnités prud'homales qui va "favoriser les licenciements à moindre +coût+", la "généralisation des CDI de chantier" et une "nouvelle réforme des plans sociaux, permettant à des entreprises florissantes à l'étranger de licencier en France".

Cette réforme "prétexte la lutte contre le chômage", alors que "des études d'organismes aussi différents que l'OCDE, l'OIT, la banque mondiale, l'Insee établissent clairement qu'il n'y a aucun lien entre protection de l'emploi et hausse du chômage", écrit M. Martinez aux députés, avec lesquels il sollicite "un rendez-vous le plus rapidement possible".

Le leader de la CGT plaide pour un "code du travail simplifié (...) mais renforçant les droits des travailleurs", citant en exemple le projet rédigé par le Groupe de recherche pour un autre code du travail (GR-Pact) de l'universitaire Emmanuel Dockès.

Il préconise par ailleurs de lutter contre le "mal travail", qui coûte selon lui "environ 80 milliards d'euros", pour redresser les "comptes de notre protection sociale".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…