5 362.88 PTS
-
5 368.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 284.43
-
DAX PTS
13 003.70
+0.09 %
Dowjones PTS
22 956.96
+0.37 %
6 114.53
+0.36 %
Nikkei PTS
21 380.14
+0.59 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Réforme du travail: la CFDT s'opposera à une simplification "bête et méchante"

| AFP | 194 | Aucun vote sur cette news
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, le 25 juillet 2017 à Matignon
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, le 25 juillet 2017 à Matignon ( bertrand GUAY / AFP )

La CFDT s'opposera à la réforme du code du travail si l'exécutif choisit une simplification "bête et méchante", a prévenu mardi son secrétaire général Laurent Berger, répétant ses "lignes rouges" concernant le plafonnement des indemnités prud'homales et les négociations d'entreprises sans syndicats.

M. Berger a été reçu à la mi-journée à Matignon par le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud pour faire le point sur les six semaines de concertation au sujet de la future réforme par ordonnances du droit du travail.

Le gouvernement est aujourd'hui "à la croisée des chemins": "soit la réforme envisagée est une réforme de simplification pure et simple, un peu bête et méchante (...) soit c'est une réforme qui a vocation à renforcer le dialogue social et à renforcer le syndicalisme dans l'entreprise", a-t-il déclaré à la presse à l'issue de la rencontre.

Le leader syndical a "dit très clairement" au Premier ministre que "si la CFDT avait le sentiment que le choix était fait d'une simplification pure et simple sans renforcement du dialogue social, nous nous opposerions à cette réforme".

En revanche, "s'il y avait un renforcement des moyens pour les représentants du personnel, s'il y avait un renforcement du syndicalisme, du grain à moudre pour le syndicalisme et le dialogue social dans les entreprises, la CFDT regarderait plus positivement cette réforme", a-t-il poursuivi.

Le numéro un de la CFDT est, pour l'heure, "incapable" de dire "quel sera le choix du gouvernement".

M. Berger a répété les "lignes rouges" de la CFDT, qualifiant de "totalement scandaleuses" des mesures qui raccourciraient les "délais de recours aux prud'hommes" ou qui fixerait trop "bas" le plafond des "indemnités prud'homales".

Il refuse également l'instauration d'un référendum d'entreprise "à l'usage exclusif de l'employeur" ou de "négociations dans les entreprises en l'absence d'un représentant d'une organisation syndicale, qu'il soit délégué syndical ou mandaté" par un syndicat.

Enfin, la CFDT s'oppose à la suppression des délégués du personnel (DP), que le gouvernement veut fusionner avec le comité d'entreprise (CE) et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Selon M. Berger, les DP sont "une instance de proximité", chargée des "relations sociales du quotidien", qui permet de "régler bien des difficultés dans les entreprises".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2017

Le volet défensif de Bluelinea a été accéléré à partir de l'été avec la reconfiguration des effectifs. Le management reste confiant sur le développement de la société...

Publié le 16/10/2017

Cette opération s'inscrit dans le cadre du contrat d'émission d'OCABSA signé entre Neolife et Bracknor Fund en 2016...

Publié le 16/10/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2017

Pendant la 4e Fenêtre de Cessibilité, ouverte du 8 août 2017 au 6 octobre 2017 (inclus), aucun BSA n'a fait l'objet d'ordres d'achat...

Publié le 16/10/2017

Assystem Technologies et ESI comptent offrir de nouvelles solutions s'adressant à l'Usine du Futur....

CONTENUS SPONSORISÉS