En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Réforme de l'ISF: "Le problème n'est pas qu'on ait trop de riches" (Bergé, LREM)

| AFP | 515 | 1 par 1 internautes
Aurore Bergé, porte-parole des députés LREM, le 19 juin 2017 à Paris
Aurore Bergé, porte-parole des députés LREM, le 19 juin 2017 à Paris ( Thomas Samson / AFP/Archives )

Aurore Bergé, porte-parole des députés LREM, a indiqué que la question de la réforme controversée de l'ISF serait abordée lors de la réunion du groupe mardi, soulignant vouloir "éviter d'avoir un débat qui donnerait à penser qu'être riche c'est forcément être coupable".

"On va en parler. Déjà demain on a notre réunion de groupe LREM donc c'est une question qu'on va poser", a déclaré Aurore Bergé, interrogée par Sud Radio sur les critiques que suscite la réforme de l'ISF, en particulier concernant l'exemption de certains biens comme les yachts ou jet privés.

"En effet se pose une question pour certains biens", a-t-elle reconnu, disant cependant ne pas aimer "l'idée de signes extérieurs de richesse ou de biens ostentatoires, parce que je ne sais pas clairement ce que ça veut dire". "On a tous des définitions qui sont différentes et pour moi être riche, ce n'est pas un problème".

"Moi je pense en tout cas qu'il faut éviter d'avoir un débat qui donnerait à penser qu'être riche c'est forcément être coupable. Ca n'est pas le sujet", a-t-elle exposé.

"Dans notre pays, le problème ce n'est pas qu'on ait trop de riches, le problème c'est qu'il y a encore malheureusement des gens qui sont dans la pauvreté", a poursuivi la députée des Yvelines. "Ce n'est pas parce que vous allez réduire le nombre de riches que vous allez réduire le nombre de pauvres dans ce pays. L'idée c'est au contraire de permettre à ceux qui sont riches de rester, de revenir, et d'investir leur capital dans notre pays".

Mme Bergé a également réfuté "la fable sur le petit propriétaire qui serait indûment taxé" sur ses biens immobiliers. "Le petit propriétaire, il n'a pas un patrimoine de 2 millions d'euros, ça n'est pas vrai".

Les ministres en charge de l'Economie et des Comptes publics se sont déclarés ouverts dimanche à la possibilité de taxer certains "produits ostentatoires", sans remise en cause de la réforme de l'impôt sur la fortune qui ne concernera plus que le patrimoine immobilier et exonèrera les valeurs mobilières (actions et obligations, fonds d'investissement).

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.