En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Réforme constitutionnelle: Rugy espère qu'elle aboutisse "avant l'été 2018"

| AFP | 221 | Aucun vote sur cette news
François de Rugy à Paris le 9 août 2017
François de Rugy à Paris le 9 août 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Le président LREM de l'Assemblée nationale François de Rugy espère que la réforme constitutionnelle voulue par Emmanuel Macron pourra aboutir "avant l'été 2018", estimant possible de réunir les 3/5e du Congrès sur ce texte.

"Je pense qu'on pourrait se mettre d'accord pour qu'au 1er semestre de l'année prochaine, avant l'été 2018, cette réforme aboutisse", a déclaré François de Rugy sur LCP. "Nous allons travailler ensemble, nous allons coopérer pour avoir un texte qui puisse être voté et à l'Assemblée et au Sénat".

Interrogé sur la possibilité de réunir une majorité des 3/5e du Congrès, requise pour toute révision de la Constitution, M. de Rugy a jugé que "c'est un objectif que l'on peut tout à fait atteindre".

Quant à l'alternative d'un recours au référendum, il a affirmé que "tout est envisageable, la Constitution prévoit diverses procédures". "Par ailleurs on sait que les mesures par exemple de limitation du cumul des mandats dans le temps, la réduction du nombre de parlementaires de 30%, ce sont des mesures massivement soutenues par les Français".

"Ca, ce sont des débats qui agitent le microcosme, on agite le référendum un jour, la majorité des 3/5e un autre jour", a-t-il poursuivi. "Avançons de façon constructive, dans un esprit à la fois de transformation et évidemment de dialogue avec le Sénat puisqu'en matière constitutionnelle l'Assemblée nationale et le Sénat ont en quelque sorte les mêmes pouvoirs".

"Sur la réforme de la Constitution, moi je n'ai pas entendu le président du Sénat se poser en opposant, je n'ai pas l'impression qu'il veuille que le Sénat soit une institution de blocage", a-t-il dit. "Qu'il veuille faire contre-poids à la majorité de l'Assemblée nationale, c'est assez logique".

"Donc nous allons discuter, négocier. Moi je crois qu'on peut tout à fait tomber d'accord sur des réformes qui permettraient et à l'Assemblée nationale et au Sénat d'être plus efficaces".

"Il faut toucher à la Constitution d'une main tremblante", a prévenu Gérard Larcher, ajoutant que "la limitation du nombre des mandats dans le temps pose une immense difficulté pour les élus locaux", dont il se targue d'être "la voix".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.