5 485.23 PTS
-0.16 %
5 482.5
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 386.16
-0.18 %
DAX PTS
13 264.83
+0.61 %
Dowjones PTS
26 045.35
-0.27 %
6 810.42
+0.00 %
Nikkei PTS
23 763.37
-0.44 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ravier (FN): "on se soucie plus du sort de l'étranger que de nos compatriotes"

| AFP | 247 | Aucun vote sur cette news
Le sénateur FN Stéphane Ravier à Marseille, le 13 juin 2017
Le sénateur FN Stéphane Ravier à Marseille, le 13 juin 2017 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

Le sénateur FN Stéphane Ravier a regretté mercredi que les "élites", en particulier "l'élite ecclésiastique", se soucient "plus du sort de l'étranger que de nos compatriotes dans notre pays".

"D'un évêque à l'autre, de cet abbé Cauchon qui mena les débats du procès de Jeanne d'Arc et qui la fit condamner au bénéfice des Anglais, de l'étranger, jusque Mgr Pontier (archevêque de Marseille, ndlr) qui, comme le pape François, se préoccupe davantage du sort des migrants, eh bien je constate que l'on se soucie plus du sort de l'étranger que de nos compatriotes dans notre pays", a déclaré M. Ravier sur France Inter.

Mgr Georges Pontier a déclaré dimanche, dans un entretien au quotidien La Provence, que la France "peut et doit faire plus" pour les migrants, tandis que dans son homélie de Noël, le pape François a appelé les catholiques à faire preuve d'"hospitalité".

"Que ce soit l'élite politique, médiatique, du show business et ecclésiastique, eh bien moi je les interpelle et je les invite à se pencher le sort de nos compatriotes, des Français en France", a lancé Stéphane Ravier. "Il y a beaucoup trop de nos compatriotes qui vivent dans la rue et qui y meurent, et j'entends nos élites se préoccuper de l'autre plutôt que des nôtres".

Interrogé sur la politique migratoire de l'exécutif, le sénateur des Bouches-du-Rhône a affirmé qu'Emmanuel Macron "essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, faire croire qu'il est en train de durcir la situation", alors qu'il "reste un européiste, un mondialiste, et donc un immigrationniste".

"M. Macron depuis son élection met un point d'honneur à ficeler sa communication, c'est un communiquant de la République avant d'être un président de la République", a-t-il déclaré.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2018

Les acquisitions en soutien

Publié le 18/01/2018

SAINT GOBAIN constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call X239S émis par…

Publié le 18/01/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/01/2018

PSA a décidé de créer une troisième équipe de production, à partir d’avril 2018, sur son site de Mangualde (Portugal). Cette opération s’accompagnera du recrutement de près de 225…

CONTENUS SPONSORISÉS