En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-
1.165
+0.05 %

A nouveau épinglée par le Canard enchaîné, Garrido (LFI) conteste

| AFP | 303 | Aucun vote sur cette news
Raquel Garrido, de La France insoumise, le 2 novembre 2013 à Carhaix-Plouguer
Raquel Garrido, de La France insoumise, le 2 novembre 2013 à Carhaix-Plouguer ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives )

L'avocate Raquel Garrido, une des porte-parole de La France insoumise, fait à nouveau l'objet cette semaine d'un article du Canard enchaîné faisant état de dettes envers sa caisse de retraite et l'Urssaf, qu'elle a contestées en bloc.

Selon l'hebdomadaire à paraître mercredi, cette proche de Jean-Luc Mélenchon "n'a pas déclaré un sou de revenu à l'Urssaf en 2016". Elle a du coup, avance-t-il, fait l'objet d'un rappel de "6.113 euros" en mars 2016, puis le 28 septembre 2017.

Les avocats libéraux cotisent au RSI pour la protection maladie et à la caisse nationale des barreaux français (CNBF) pour leur retraite.

La semaine dernière, le Canard enchaîné avait affirmé que Mme Garrido, également chroniqueuse à C8, devait un arriéré de "cotisation sociales" de "32.215 euros" au CNBF, soit l'équivalent de six ans sans payer. Le CNBF avait affirmé dans un communiqué que cette information était "inexacte".

Reconnaissant avec ironie une "inexactitude", l'hebdomadaire publie un extrait du dossier de Mme Garrido, et précise que plutôt que d'un arriéré de "cotisations sociales", "il s'agissait d'une +dette de cotisations et contribution aux droits de plaidoirie+" de 32.215 euros, soit le même montant qu'évoqué la semaine dernière.

Le Canard enchaîné ajoute que la caisse de retraite "en a informé ses administrateurs fin septembre".

A propos des cotisations retraites, Mme Garrido a regretté mardi auprès de l'AFP que "Le Canard insiste alors que la CNBF a fait un démenti". "Il était totalement faux de dire que je n'avais jamais payé de cotisations ou de droits de plaidoiries depuis six ans, c'est-à-dire depuis ma prestation de serment", a-t-elle poursuivi dans un SMS.

Elle a estimé que l'hebdomadaire "n'avance aucun document prouvant leurs dires sur ce point", assurant que "le document produit ne correspond pas à la réalité".

Quant à l'Urssaf, Mme Garrido a expliqué que "les lettres de relance de l'Urssaf datées de 2016 pour que je déclare mes revenus professionnels de 2015 sont caduques". "Contrairement à ce qu'imagine le Canard, ce n'est pas parce que je me suis mise en règle il y a dix jours: je suis à jour de mes obligations déclaratives de 2015 depuis des mois".

Elle a ajouté être "à jour" de ses "obligations déclaratives sur les revenus de 2016" et "de tous (ses) paiements Urssaf".

Vendredi, la porte-parole de LFI avait affirmé avoir "du mal pour Le Canard enchaîné" qui ne "balance que des bêtises" dans une vidéo publiée sur Snapchat où elle apparaissait au côté du blogueur Jeremstar, chroniqueur comme elle dans l'émission "Les Terriens du dimanche".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...