En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 690.78 PTS
+0.56 %
5 654.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 485.48
+0.47 %
DAX PTS
12 468.01
+0.08 %
Dowjones PTS
26 935.07
-0.59 %
7 823.55
-0.99 %
1.102
+0.01 %

Qu'est-ce que le backstop, ou "filet de sécurité irlandais"?

| AFP | 194 | 1 par 1 internautes
La route entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, province du Royaume Uni, le 25 mars 2019
La route entre l'Irlande et l'Irlande du Nord, province du Royaume Uni, le 25 mars 2019 ( PAUL FAITH / AFP/Archives )

C'est la disposition de l'accord de Brexit que veut éliminer le Premier ministre britannique Boris Johnson: le "filet de sécurité", ou "backstop", censé éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du Nord.

En empêchant le retour d'une frontière physique entre la République d'Irlande (Etat membre de l'UE) et l'Irlande du Nord voisine (province britannique), cette disposition vise à préserver les accords de paix de 1998, qui mirent fin à trois décennies de violences entre communautés, mais préserver aussi l'intégrité du marché unique européen.

Cette disposition figure dans l'accord de divorce conclu en novembre dernier entre Bruxelles et l'ex-Première ministre britannique Theresa May, mais rejeté à trois reprises par les députés de Westminster. Il s'agit d'une solution de dernier recours qui n'entrerait en vigueur qu'après une période de transition si aucune autre solution n'est trouvée entre Londres et Bruxelles.

La frontière irlandaise aujourd'hui
La frontière irlandaise aujourd'hui ( / AFP )

Concrètement, ce mécanisme consiste à créer un "territoire douanier unique", englobant l'UE et le Royaume-Uni, ce qui limiterait la capacité de Londres à négocier des traités commerciaux avec des pays tiers.

Inimaginable pour les partisans d'un divorce sans concession avec Bruxelles qui estiment que cela arrimerait leur pays indéfiniment à l'Union européenne.

L'Irlande du Nord resterait en outre alignée sur un nombre limité de règles du marché unique européen, par exemple les normes sanitaires pour les contrôles vétérinaires. Cette disposition est rejetée par la formation unioniste (pro-britannique) nord-irlandaise DUP, alliée des conservateurs britanniques. Et elle est considérée comme une atteinte à la souveraineté du Royaume-Uni, puisqu'une de ses provinces serait régie par des lois différentes, décidées ailleurs.

Si le "backstop" était appliqué, il faudrait une décision commune pour y mettre fin, avec la nécessité de trouver une autre relation commerciale excluant tout contrôle douanier à la frontière avec l'Irlande.

Boris Johnson a affirmé lundi encore que son gouvernement ne mettrait "jamais" de contrôles physiques entre les deux Irlande, même en cas de Brexit sans accord et donc même sans le "filet de sécurité" irlandais.

Son homologue irlandais Leo Varadkar a lui relevé que Londres n'avait à ce jour présenté aucune alternative "réaliste", à moins de deux mois de l'entrée en vigueur du Brexit le 31 octobre.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2019

Ipsen présentera de nouvelles données dans le cadre de la 13e conférence annuelle de l'International Liver Cancer Association (ILCA 2019)...

Publié le 20/09/2019

Advicenne, une société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour maladies orphelines,...

Publié le 20/09/2019

Au 1er semestre 2019, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 2...

Publié le 20/09/2019

Les Nouveaux Constructeurs communique aujourd'hui ses résultats du 1er semestre 2019...

Publié le 20/09/2019

Advicenne a annoncé l'acceptation de huit posters portant sur son produit phare pour la présentation lors des conférences internationales de référence dans le domaine de la néphrologie au cours…