En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
+0.00 %
5 407.5
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.00 %
DAX PTS
12 384.49
-
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.00 %
1.157
+0.05 %

Projet de loi asile-immigration: la députée LREM Fajgeles sera rapporteure

| AFP | 1440 | Aucun vote sur cette news
Elise Fajgeles (à droite), lors du lancement de la campagne pour les législatives dans sa circonscription à Paris, en mai 2017
Elise Fajgeles (à droite), lors du lancement de la campagne pour les législatives dans sa circonscription à Paris, en mai 2017 ( Thomas Samson / AFP/Archives )

La députée LREM Elise Fajgeles sera rapporteure du controversé projet de loi sur l'asile et l'immigration, a annoncé mercredi la présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet.

Sur le texte "pour une immigration maîtrisée et un droit d'asile effectif", qui sera présenté en Conseil des ministres le 21 février et débattu à l'Assemblée en avril, "la commission des Lois propose de désigner Elise Fajgeles", a indiqué Mme Braun-Pivet, à l'ouverture de travaux consacrés à l'immigration.

Mme Fajgeles, députée de la 5ème circonscription de Paris et avocate, est une ancienne adjointe PS au maire du Xe arrondissement de la capitale.

Le nom d'Elise Fajgeles circulait depuis plusieurs jours pour ce poste dans les rangs du groupe majoritaire, avec celui d'une autre députée, marquée à "l'aile droite", Marie Guévenoux, qui était la candidate présentée comme soutenue par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Comme une trentaine de députés principalement de la majorité LREM-MoDem, Elise Fajgeles a fait lundi des visites de terrain centrées sur l'accueil des demandeurs d'asile (zones d'attente, centres de rétention, audiences), se rendant à la plateforme d’accueil des demandeurs d’asile gérée par France Terre d'Asile dans son arrondissement, puis dans les services de la préfecture de police et de l'Ofii.

Par ailleurs, le député LREM de Gironde Florent Boudié, un ex-PS considéré comme étant au centre des différentes sensibilités du groupe sur ce texte, sera chef de file des "marcheurs" sur ce projet de loi sensible jusque dans la majorité, de sources concordantes.

Dans les "marcheurs", sont "sur la même sensibilité que Jean-Michel Fauvergue (ancien patron du raid ndlr): Elise Fajgeles, même si elle est très attentive aux associations, Didier Paris et Florent Boudié", jugeait il y a quelques semaines une élue LREM.

A l'issue de la présentation du projet de loi en conseil des ministres, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb viendra à nouveau présenter le texte aux députés de la majorité LREM-Modem mercredi après-midi.

En dépit de la "pédagogie" faite par M. Collomb auprès des députés LREM reçus régulièrement depuis deux mois par le ministre, plusieurs points interpellent certains élus, notamment autour de la prolongation de la durée maximale de la rétention administrative et les droits des demandeurs d'asile.

Ce questionnement est encore apparu lors des échanges mercredi en commission des Lois des visites de centre de rétention.

"Je ne pensais pas qu'un CRA ressemblait autant à une prison. Je ne pense pas qu'on puisse garder quelqu'un si longtemps, sans avoir une activité, sans avoir une vision de son parcours", a jugé Erwann Balanant (MoDem), qui a visité le CRA de Rennes.

"Nous arrivons à réunir la majorité d'entre nous sur la ligne que nous définissons collectivement parce que justement nous ne recevons pas d'injonction du gouvernement", estime Mme Braun-Pivet dans un entretien dans l'Opinion mercredi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…