En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 413.66 PTS
-0.29 %
5 417.00
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 339.68
-0.16 %
DAX PTS
12 551.09
+0.08 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Primaire: Fillon a donné 300.000 euros à Sarkozy, selon Stefanini

| AFP | 730 | 3 par 1 internautes
Nicolas Sarkozy et François Fillon lors d'une cérémonie à Nice, le 15 octobre 2016
Nicolas Sarkozy et François Fillon lors d'une cérémonie à Nice, le 15 octobre 2016 ( VALERY HACHE / AFP/Archives )

François Fillon a donné 300.000 euros à Nicolas Sarkozy après la primaire de la droite pour la présidentielle pour lui permettre de boucler ses comptes de campagne, écrit Patrick Stefanini dans un livre, Déflagration (Robert Laffont), cité dans un article de Paris Match paru en ligne mercredi.

Interrogé par l'AFP, l'entourage de Nicolas Sarkozy a confirmé mercredi soir "un accord entre (le micro-parti de François Fillon) Force Républicaine et l’Association de Soutien à l’Action de Nicolas Sarkozy (ASANS) concernant le remboursement des moyens détachés par le parti pour la campagne des primaires de Nicolas Sarkozy".

Mais "il ne s’agit en aucun cas d'un +deal financier+ entre Nicolas Sarkozy et François Fillon", a-t-on insisté.

"Cela avait vocation à être rendu public, les comptes des campagnes politiques sont rendus publics au moment où les comptes sont présentés. C'est un accord entre des grands responsables de la droite, qui d'ailleurs était au bénéfice de notre famille politique puisqu'à la fin il s'agissait de rembourser Les Républicains", a pour sa part affirmé sur CNews Vincent Chriqui, qui a été directeur de la campagne de M. Fillon après le départ de M. Stefanini.

L'ouvrage de M. Stefanini, écrit en collaboration avec Carole Barjon, journaliste à L'Obs, sera en vente jeudi. L'ex-directeur de campagne de M. Fillon lors de la présidentielle avait démissionné de son poste avant le premier tour, en désaccord avec le candidat empêtré dans ses affaires judiciaires.

Selon Michel Gaudin, directeur de cabinet de l'ex-président qui a confirmé pour Paris Match les informations de M. Stefanini, le "deal" financier entre François Fillon et Nicolas Sarkozy est scellé le 25 janvier dernier, lors d'un déjeuner organisé à la demande de l'ex-président, dont les comptes sont dans le rouge.

Sa campagne pour la primaire lui a coûté 1,3 million d'euros et son parti, LR, lui demande le remboursement de 300.000 euros.

De retour à son QG après le déjeuner, écrit M. Stefanini, François Fillon décide d'accéder à la demande de Nicolas Sarkozy et de puiser dans la caisse de son microparti, enrichi des quelque 10 millions d'euros que lui a rapportés sa victoire à la primaire.

L'opération est légale, la loi autorisant les micropartis à verser des subventions à d'autres partis.

Le 15 février suivant, les deux hommes se retrouvent à nouveau pour déjeuner. "Malgré le Penelopegate qui plombe la campagne depuis les révélations du Canard enchaîné du 25 janvier, la rencontre est qualifiée de +chaleureuse+", rapporte également Paris match.

M. Fillon remet à M. Sarkozy l'enveloppe que lui a transmise Patrick Stefanini, avec, à l'intérieur, un chèque de 200.000 euros.

"J’en ris encore", confie M. Stefanini au magazine, insistant sur la "piètre image" renvoyée par l’ancien président, dont les comptes de la campagne présidentielle de 2012 avaient été rejetés par le Conseil constitutionnel.

Un dernier versement de 100.000 euros a été effectué auprès de l’association de financement de M. Sarkozy par Vincent Chriqui.

"François Fillon souhaitait avoir de bons rapports avec Nicolas Sarkozy pour des raisons évidentes. Mais ces versements d’argent n’ont rien à voir avec ça", a assuré M. Chriqui à Match.

Dans un autre extrait du livre cité par Le Monde daté de jeudi, M. Stefanini rapporte la réaction de Myriam Lévy, collaboratrice de M. Fillon, en apprenant que le Canard Enchaîné s'apprête à publier un article sur la rémunération de Penelope Fillon: "Je savais bien que ça finirait par sortir".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/07/2018

Les Bleus posent avec le trophée après avoir battu les Croates en finale du Mondial, le 15 avril 2018 au stade Loujniki à Moscou ( FRANCK FIFE / AFP )Le parcours des Bleus pendant le Mondial,…

Publié le 16/07/2018

Le président américain Donald Trump à son arrivée à l'aéroport d'Helsinki, le 16 juillet 2018, avant un sommet avec son homologue russe Vladimir Poutine ( Jonathan NACKSTRAND / AFP )L'heure…

Publié le 16/07/2018

Le président du Conseil européen Donald Tusk, le premier ministre chinois Li Keqiang et le président de la commission européenne Jean-Claude Juncker à Pékin le 16 juillet 2018 ( WANG ZHAO /…

Publié le 16/07/2018

Croquis d'audience de l'islamiste Djamel Beghal lors de son procès, le 7 octobre 2014 à Paris ( BENOIT PEYRUCQ / AFP/Archives )L'islamiste Djamel Beghal, considéré comme le mentor de Chérif…

Publié le 16/07/2018

Les marchés européens peinent à démarrer cette nouvelle semaine, faute de catalyseurs. Faute de mieux, les investisseurs réagissent au chiffre de la croissance chinoise, qui fait état d'un…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Lundi 16 juillet 2018AERONAUTIQUELe salon britannique de Farnborough ouvre ses portes jusqu'au 22 juillet.Mardi 17 juillet 2018ALSTOMLe groupe ferroviaire tiendra son assemblée générale qui portera…

Publié le 16/07/2018

Greenyard abandonne 34,5% désormais à environ 7,5 euros dans un volume très étoffé, représentant 3% du tour de table...

Publié le 16/07/2018

Wataniya Airways confirme une commande de 25 appareils de la famille A320neo...

Publié le 16/07/2018

Pour le salon aéronautique de Farnborough