5 256.18 PTS
-
5 252.0
-0.01 %
SBF 120 PTS
4 213.66
-
DAX PTS
12 385.60
-
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 961.32
-0.85 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Présidentielle: Fillon non remboursé de l'argent issu de la primaire de la droite

| AFP | 147 | 3 par 1 internautes
François Fillon, ex-candidat à la présidentielle, lors d'un meeting de campagne à Nice, le 17 avril 2017
François Fillon, ex-candidat à la présidentielle, lors d'un meeting de campagne à Nice, le 17 avril 2017 ( Valery HACHE / AFP/Archives )

François Fillon ne percevra que 2,07 millions d'euros de remboursement de frais de campagne présidentielle sur 13,79 millions de dépenses déclarés, car 10 millions d'euros versés par la Haute autorité de la primaire n'ont pas vocation à être remboursés, selon plusieurs sources du dossier.

Selon la décision, publiée mardi au Journal officiel, de la commission des comptes de campagne, M. Fillon doit recevoir 2.067.625 euros de la part de l'Etat, dont 153.000 ont déjà été versés, pour un total de dépenses électorales retenu de 13,794 millions d'euros.

Or le détail des comptes de campagne laisse apparaître une recette de 10 millions d'euros comme "versement définitifs des partis politiques", en l'espèce la Haute autorité chargée d'organiser la primaire de la droite, largement remportée en novembre 2016 par François Fillon.

"Il n'y a aucun rebondissement, c'est prévu comme cela depuis trois ans", a déclaré à l'AFP Vincent Chriqui, ancien directeur de campagne de M. Fillon.

"Il était prévu dès l'origine que les recettes issues de la primaire financeraient la campagne du candidat". "Conformément à la charte de la primaire, il était prévu que cet argent ne soit pas versé au parti politique mais directement à la campagne" du candidat, a poursuivi M. Chriqui.

Contrairement au PS, qui a lui aussi organisé une primaire, à droite "le choix qui avait été fait à l'époque, c'était celui de l'autonomie financière de la Haute autorité". "Tout le monde trouvait la formule parfaitement normale et légitime à l'époque", a expliqué son ex-présidente, Anne Levade.

La charte de la primaire avait été élaborée avec des représentants de tous les candidats.

"Nous avons été transparents, rigoureux et honnêtes. Qu'on nous le reproche aujourd'hui, c'est un comble", explique de son côté le trésorier de LR, Daniel Fasquelle.

"Les choses ont été dites clairement depuis le départ, écrites, votées. On a appliqué ce qu'on a dit, c'est à dire que l'argent de la primaire a été versé au compte du candidat. C'est un don non-remboursable". "La primaire n'a jamais été organisée pour renflouer ni Les Républicains ni quelque parti que ce soit", a insisté le député du Pas-de-Calais.

Avec le succès financier de la primaire, le parti, qui avait initialement prévu un don au candidat, a finalement fait un prêt d'environ 2 millions d'euros à François Fillon, qui va les rembourser à LR, a par ailleurs indiqué M. Fasquelle.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Nicole Lowe n'est plus en poste depuis le 31 janvier...

Publié le 20/02/2018

Le holding pourrait récupérer les parts d'autres membres du groupe Mitsubishi...

Publié le 20/02/2018

Le management n'a pas l'intention de modifier son offre sur l'Autralien, malgré une parité qui s'est dégradée...

Publié le 20/02/2018

Les titres sont destinés au programme d'actions gratuites...

Publié le 19/02/2018

  Démission de Madame Nicole LOWE de son mandat d'administrateur   Suresnes - 19 février 2018 Madame Nicole Tinkham LOWE, qui travaillait à la direction…

CONTENUS SPONSORISÉS