En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.95 PTS
+0.54 %
5 446.50
+0.45 %
SBF 120 PTS
4 358.54
+0.41 %
DAX PTS
12 742.40
+0.64 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Présidentielle: comptes de campagne validés, 10,7 millions d'euros pour le FN

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Marine Le Pen et Wallerand de Saint-Just lors d'une conférence de presse sur le thème
Marine Le Pen et Wallerand de Saint-Just lors d'une conférence de presse sur le thème "La démocratie française menacée par les oligarchies financières" à Paris le 22 novembre 2017 ( JACQUES DEMARTHON / AFP )

La commission des comptes de campagne a validé les dépenses de Marine Le Pen à la présidentielle de 2017, ce qui permettra au FN d'être remboursé de près de 10,7 millions d'euros, a indiqué à l'AFP lundi le trésorier du FN Wallerand de Saint-Just.

Le FN a reçu la semaine dernière un avis dans ce sens et "c'est une bonne nouvelle", a déclaré le responsable du parti d'extrême droite, qui a des difficultés à se financer et dont plusieurs comptes ont été récemment clôturés par la Société Générale.

Le Front national a dépensé 12,4 millions d'euros pour ce scrutin et la commission (CNCCFP) versera au FN "avant la fin du mois" de janvier 10.691.775 euros, soit le maximum auquel a droit un candidat à la présidentielle parvenu au second tour, selon M. Saint-Just.

"La campagne a été une réussite parfaite sur le plan financier alors que nous n'avions pas accès aux banques", s'est réjoui le dirigeant frontiste.

Restera toutefois à la charge du FN le remboursement des intérêts de deux prêts, de 6 millions d'euros au total, que Marine Le Pen avait contractés pour la présidentielle auprès de Cotelec, le micro-parti de son père, à défaut de pouvoir emprunter aux banques.

La présidente du FN a lancé mi décembre un "emprunt patriotique" après la fermeture de plusieurs comptes bancaires du parti par la Société Générale et de son compte personnel par HSBC, signes selon elle d'une "persécution".

Les comptes des onze candidats à la présidentielle, déposés à la CNCCFP et publiés au Journal officiel le 3 août, ont été épluchés par la Commission pendant cinq mois. Selon Le Parisien, tous les comptes ont été validés malgré des "dysfonctionnements" supposés au sein de la CNCCFP, dénoncés par un des rapporteurs, qui a présenté sa démission.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Atari rebondit de 9,9% désormais à 0,49 euro ce mercredi dans un volume de 2 millions de pièces...

Publié le 18/07/2018

Fin d'action de concert au capital

Publié le 18/07/2018

Ericsson bondit de 9,13% à 74,10 couronnes suédoises à la faveur de deux bonnes nouvelles : des comptes moins dégradés que prévu au deuxième trimestre et une activité dynamique aux Etats-Unis.…

Publié le 18/07/2018

EOS imaging retombe en bourse, sur la place parisienne ce mercredi...

Publié le 18/07/2018

Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le...