5 357.14 PTS
-
5 340.0
-1.10 %
SBF 120 PTS
4 274.04
-
DAX PTS
13 068.08
-0.44 %
Dowjones PTS
24 508.66
-0.31 %
6 389.91
-0.07 %
Nikkei PTS
22 506.23
-0.83 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Présidence LR: "On a besoin de plusieurs candidats", plaide Wauquiez

| AFP | 130 | Aucun vote sur cette news
Le vice-président des Républicains (LR), Laurent Wauquiez, prononce un discours le 30 septembre 2017 à la
Le vice-président des Républicains (LR), Laurent Wauquiez, prononce un discours le 30 septembre 2017 à la "Fête de la Violette", à Souvigny-en-Sologne ( GUILLAUME SOUVANT / AFP )

Le vice-président de LR, Laurent Wauquiez, a déclaré samedi qu'il fallait "plusieurs candidats" à la présidence des Républicains, alors qu'il est aujourd'hui le seul à être assuré d'avoir les parrainages nécessaires.

"On a besoin qu’il y ait plusieurs candidats", a déclaré M. Wauquiez, à l'occasion de la 4e fête de la Violette, organisée par la Droite forte du député LR Guillaume Peltier, à Souvigny-en-Sologne (Loir-et-Cher).

"Daniel Fasquelle (député et lui aussi candidat, ndlr) est là. J’ai beaucoup d’estime pour lui. Il doit obtenir des parrainages", a-t-il lancé. "Il y a un débat. Il y a une élection mais les divisions c'est fini".

Des six candidats à la candidature pour la présidence de LR - le scrutin est programmé le 10 décembre (et le 17 en cas de second tour)- seul le vice-président du parti est assuré de réunir les parrainages nécessaires.

"On construit. On met ensemble toutes les énergies de notre famille politique (...) Ne renoncez pas à vos valeurs", a ajouté le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes devant une assistance d'environ 800 personnes, assises sur des bottes de paille dans une ambiance champêtre.

Dans une interview au Parisien de samedi, Guillaume Peltier a réitéré son soutien à Laurent Wauquiez, capable selon lui d'aider "une droite convalescente" et qui a perdu de vue les "aspirations profondes des Français, notamment ceux des catégories rurales et populaires".

"Le grand défi, c’est de parler à la France des oubliés, pas celle des élites que défend monsieur Macron. Et Laurent Wauquiez est capable de le faire", a-t-il ajouté.

"Tant que nous serons aux responsabilités de notre famille politique, il n’y aura jamais d'alliance avec des élus du FN. Jamais! Mais je revendique aussi le droit de pouvoir parler à ceux que nous avons déçus et qui sont allés voter pour le Front National", a ajouté M. Wauquiez devant des militants, arborant pour beaucoup de petits drapeaux tricolores.

"Nous n’avons pas seulement perdu une élection, nous avons été trahis", a-t-il également lancé en référence au ministre des Comptes Publics Gérald Darmanin, issu du même parti, et qui l'a accusé de vouloir faire basculer LR dans la "droite extrême".

"Il y a eu le pire de la politique française: ceux qui se vendent, ceux qui disent l’inverse de ce qu’ils disaient hier pour un plat de lentilles, pour monter un petit bâton d'échelle sur l’aune de leurs ambitions personnelles. Ce ne sont pas des accidents ou des aventures personnelles: c’est le reflet de ce que nous devons combattre, de ce poison qui s’est instillé dans notre famille politique. Les traîtres n’ont plus rien à faire dans notre famille politique", a-t-il fustigé.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

Selon des sources citées par 'La Tribune' et 'Reuters', le numéro deux d'Airbus pourrait démissionner de son poste de directeur adjoint à l'issue d'un conseil d'administration se tenant jeudi…

Publié le 14/12/2017

Un nouveau contrat d'offre globale de services...

Publié le 14/12/2017

L'édition 2018 du CES de Las Vegas se tiendra du 9 au 12 janvier...

Publié le 14/12/2017

David Jones est nommé Senior Vice-président, Digital Business Unit, Thales, avec effet au 8 décembre...

Publié le 14/12/2017

iSee permet l'obtention de données d'imagerie de haute qualité...

CONTENUS SPONSORISÉS