5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Présidence LR: Jacob soutient Wauquiez

| AFP | 146 | Aucun vote sur cette news
Christian Jacob, président des députés LR, à l'Assemblée nationale le 4 juillet 2017
Christian Jacob, président des députés LR, à l'Assemblée nationale le 4 juillet 2017 ( Martin BUREAU / AFP/Archives )

Christian Jacob, président des députés LR, a dit dimanche qu'il soutenait Laurent Wauquiez pour la présidence de son parti, dont l'élection se déroulera les 10 et 17 décembre.

"J'avais dit" à M. Wauquiez "que je serais à ses côtés. Je ne l'ai pas dit plus tôt (publiquement) parce qu'il y avait les élections sénatoriales" le 24 septembre, a affirmé M. Jacob lors de l'émission Le Grand Rendez-vous, d'Europe 1, Les Echos et CNews.

Selon lui, le vice-président de LR a "l'expérience de gérer les collectivités et l'expérience du rassemblement. Quand on est élu, et réélu, dans une ville de 20.000 habitants, Le Puy-en-Velay, à 70% au premier tour, c'est qu'on est capable de rassembler. Tout le monde ne le réussit pas".

"Il le démontre aussi à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes qu'il dirige avec des élus UDI, Les Républicains, MoDem. Ce qui compte en politique, c'est la réalité du terrain. Et la réalité du terrain, c'est qu'il a cette capacité à rassembler quand il gère une collectivité", a-t-il dit.

Alors que les cinq autres candidats à la candidature pour la présidence de LR peinent à rassembler leurs parrainages, M. Jacob a estimé qu'"il faut qu'il y ait plusieurs candidats, c'est plutôt mieux".

"Mais les règles sont les règles. Moi, je milite pour assouplir ces règles sur les parrainages. J'entends bien la parole des juristes mais dans un parti politique, c'est pas mal que les politiques s'expriment aussi".

La Haute autorité, dirigée par la juriste Anne Levade, ne souhaite pas changer ces règles, selon lesquelles chaque candidat doit pour réunir les signatures de 13 parlementaires (5% des 251 députés, eurodéputés et sénateurs LR) et de 2.347 adhérents (1% du total), répartis sur 15 départements.

Interrogé par ailleurs sur le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, toujours membre des Républicains, qui juge que LR basculerait "dans la droite extrême" si M. Wauquiez en prenait la tête, M. Jacob a lancé: "tous les jours, il cherche une petite phrase pour justifier sa trahison".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 16/02/2018

SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET FINANCIÈRE DE L'ARTOIS   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Chiffre d'affaires 2017 Le 16 février 2018 …

Publié le 16/02/2018

      Bilan semestriel du contrat de liquidité GAUMONT contracté avec la société EXANE BNP PARIBAS   Neuilly-sur-Seine, le 16 février…

Publié le 16/02/2018

Prismaflex International a levé 1,8 million d'euros auprès d'un nombre restreint d'investisseurs institutionnels français dans le cadre d'une augmentation de capital avec suppression du droit…

CONTENUS SPONSORISÉS