En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
+1.07 %
5 457.0
+1.18 %
SBF 120 PTS
4 365.94
+0.90 %
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.90 %

Présidence des députés LREM: 10 candidats in fine, dont Bourguignon et Le Gendre

| AFP | 219 | Aucun vote sur cette news
Le groupe La République en Marche (LREM) à l'Assemblée le 21 mars 2018
Le groupe La République en Marche (LREM) à l'Assemblée le 21 mars 2018 ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Dix candidats se présentent au total pour prendre la tête des députés LREM, dont Roland Lescure, Brigitte Bourguignon et Gilles Le Gendre qui ont ajouté leurs noms jeudi à cette longue liste, a-t-on appris de sources parlementaires.

Bruno Bonnell, Jean-Charles Colas-Roy et Perrine Goulet se sont aussi mis sur les rangs in fine.

Après le départ mercredi de Richard Ferrand pour le perchoir, quatre élus s'étaient déjà manifestés: Laetitia Avia, Gabriel Attal, Amélie de Montchalin et Rémy Rebeyrotte.

Vice-président et porte-parole du groupe majoritaire, l'élu de Paris Gilles Le Gendre, qui a un lien de "confiance" avec Richard Ferrand, dit se préparer à la fonction "depuis des mois" et pense être "le mieux à même" de "rassembler", dans sa profession de foi que s'est procurée l'AFP. "A Richard revient le mérite d’avoir conduit notre groupe du berceau à l’adolescence" et "l'âge adulte" arrive, selon lui.

Présidente de la commission des Affaires sociales et élue du Pas-de-Calais, Brigitte Bourguignon entend "rassembler, organiser et accompagner". "Pour réussir, nous devons être une majorité d’action, de dialogue et de transparence", plaide aussi cette ex-socialiste.

Élu des Français d'Amérique du Nord et actuel président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée, Roland Lescure prône pour le groupe majoritaire des "règles communes plus souples, plus transparentes et plus ouvertes" et "une nouvelle gouvernance paritaire, politique et responsabilisée".

Bruno Bonnell (Rhône) veut être "le candidat du renforcement des liens d’audace et d’idéal", Perrine Goulet (Nièvre) pense qu'il est "l’heure du renouvellement et de la réunification", et Jean-Charles Colas-Roy (Isère) met en avant son soutien en début de semaine à Barbara Pompili, principale challengeuse de Richard Ferrand pour le perchoir.

Parmi les candidatures, "il y a beaucoup de démarches personnelles, c'est un peu la foire à la saucisse. Le jeu est ouvert et tout est imprévisible", comme l'a montré le score de Richard Ferrand mercredi dans l'hémicycle, glissait dans la matinée un député.

Avec 254 votes en sa faveur (52,4% des exprimés), M. Ferrand n'a pas fait le plein des voix de la majorité. Parmi les 312 députés LREM, 285 étaient présents selon le groupe, qui n'ont donc pas tous donné leur suffrage à leur ex-chef de file.

Pour lui succéder, "on a dépassé le débat homme ou femme", au profit des "compétences", d'après un autre député.

Dans un courrier envoyé aux "marcheurs", Frédéric Descrozaille, Christophe Jerretie et François Jolivet réclament pour leur part le report d'une semaine de l'élection, prévue mardi, afin que puissent se présenter "des équipes", et "pas seulement des individus".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...