En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 478.55 PTS
+0.04 %
5 471.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 383.40
-0.02 %
DAX PTS
12 351.75
+0.01 %
Dowjones PTS
26 557.33
-0.02 %
7 539.12
-0.13 %
1.177
+0.19 %

Prélèvement à la source: Pavageau (FO) demande à l'exécutif de "renoncer"

| AFP | 317 | Aucun vote sur cette news
Le numéro un de FO Pascal Pavageau le 30 août 2018 à l'Hôtel Matignon à Paris
Le numéro un de FO Pascal Pavageau le 30 août 2018 à l'Hôtel Matignon à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP )

Pascal Pavageau, numéro un de Force ouvrière, a demandé vendredi à l'exécutif de "renoncer" au prélèvement de l'impôt à la source, dont l'entrée en vigueur au 1er janvier n'est plus certaine et qui constitue à ses yeux "une mauvaise mesure".

"On va demander (à Emmanuel Macron, ndlr) d'être plus clair, et nous on lui demande de renoncer, de ne pas mettre en place cette mesure, (...) qui est une mauvaise mesure pour plein de raisons", a déclaré Pascal Pavageau vendredi sur France Info.

Le président de la République a indiqué jeudi qu'il attendait encore "des réponses très précises" sur certains points de la réforme "avant de donner une directive finale", le prélèvement à la source devant normalement entrer en vigueur le 1er janvier.

"Avoir supprimé des effectifs par milliers dans l'ensemble des administrations des finances publiques conduit aussi à (...) un principe de réalité sur lequel se heurte aujourd'hui le président de la République, qui est qu'ils sont dans l'incapacité technique de le faire sans bug", a expliqué le secrétaire général de FO.

Selon lui, "il existe (déjà, ndlr) la mensualisation en matière de simplification pour ceux qui le souhaitent".

"Celui qui fera le prélèvement serait théoriquement les entreprises, ce qui va générer énormément de couacs, potentiellement des risques en matière de fraude ou autre", a poursuivi le dirigeant syndical.

L'autre écueil, "c'est de faire en sorte que, systématiquement, les prélèvements sociaux, la CSG et maintenant l'impôt soient prélevés par le même collecteur, à savoir l'entreprise, de manière à ce qu'un gouvernement, à un moment donné, soit en capacité de faire un prélèvement unique et donc de supprimer, d'anéantir l'ensemble du prélèvement fléché vers la Sécurité sociale", a-t-il déclaré.

"Nous avons même fait la démonstration qu'avec le prélèvement à la source, il y aura une baisse de rentrées fiscales pour les recettes publiques d'une manière générale", a-t-il affirmé en s'interrogeant sur l'intérêt de "casser" l'"efficience de notre système d'impôt sur le revenu, qui est sans doute l'un des meilleurs" en Europe.

Outre l'"impact psychologique" sur les citoyens, il a aussi alerté sur les répercussions de cette mesure "sur l'économie en termes immédiats de consommation et donc de croissance".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/09/2018

Le domaine de Casabianca (Corse), le 2 avril 2018. ( PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP/Archives )Le domaine de Casabianca, présenté comme l'un des plus grands domaines viticoles de Corse, placé…

Publié le 25/09/2018

La Bourse de New York, le 14 septembre 2018 ( SPENCER PLATT / Getty/AFP/Archives )Wall Street hésitait sur la direction à suivre peu après l'ouverture, soutenue d'un côté par la bonne tenue…

Publié le 25/09/2018

" Armani habille les épouses, Versace les maîtresses ". Pas sûr que ce dicton résiste au rachat de la marque baroque et flamboyante créée par Gianni Versace il y a quarante ans par le…

Publié le 25/09/2018

Exploitation agricole porcine le 25 septembre 2018 à Jodoigne, au sud de Bruxelles ( JOHN THYS / AFP )Exportations qui se tarissent, prix de vente en baisse, transferts compliqués vers…

Publié le 25/09/2018

Dans le cadre du plan d'actionnariat salarié 'We are Alstom'

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Total, Borealis et NOVA Chemicals prennent la décision d'investissement dans une nouvelle unité

Publié le 25/09/2018

Air France et Booking.com ont signé un nouvel accord de partenariat...

Publié le 25/09/2018

" Armani habille les épouses, Versace les maîtresses ". Pas sûr que ce dicton résiste au rachat de la marque baroque et flamboyante créée par Gianni Versace il y a quarante ans par le…

Publié le 25/09/2018

Total indique avoir signé un accord avec Chevron pour acquérir la totalité du capital de la société Chevron Denmark, qui détient une participation de...

Publié le 25/09/2018

Total a confirmé ses principaux objectifs pour les années à venir lors d'une réunion investisseurs organisée aujourd'hui à New York. Sur la période 2017-2020, la compagnie pétrolière prévoit…