En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

Pour Valls, la recomposition politique post-Macron "va se poursuivre"

| AFP | 274 | Aucun vote sur cette news
L'ex-Premier ministre Manuel Valls, le 11 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
L'ex-Premier ministre Manuel Valls, le 11 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

La recomposition politique entraînée par l'élection d'Emmanuel Macron à l'Elysée "se poursuit" avec le remaniement et l'adhésion d'ex-LR à La République en Marche et "va se poursuivre", avec "de nouveaux clivages", a estimé dimanche l'ex-Premier ministre Manuel Valls.

"La décomposition ou la recomposition (...) se poursuit et va se poursuivre avec incontestablement de nouveaux clivages", a estimé l'ex-socialiste devenu député apparenté LREM lors du "Grand Jury" RTL/LCI/Le Figaro.

"Nous en aurons un sans doute bientôt qui est celui de l'Europe et de la place de la France dans l'UE (...) On voit bien qu'il faut reconstruire le projet européen et ça sera un sujet important dans notre débat national", a anticipé M. Valls.

Avec les propositions d'Emmanuel Macron sur la réforme de l'Union européenne et les élections européennes de 2019, le sujet européen s'annonce comme un des domaines où le clivage gauche-droite risque d'être encore plus brouillé.

D'autant, observent les analystes, que la question divise au sein des deux formations historiques de la politique française, le PS et Les Républicains.

Alain Juppé a ainsi tendu la main à Emmanuel Macron début novembre en prônant un "grand mouvement central" avec le chef de l'Etat aux élections européennes, même s'il s'est ensuite défendu d'avoir parlé de listes communes.

Sur son cas personnel, Manuel Valls a indiqué "ne pas avoir encore décidé" concernant son éventuelle adhésion à LREM, dont il est déjà député apparenté. "Voyez-y seulement le temps de la réflexion que je me donne", a-t-il dit.

"Dans bien des domaines, il (Emmanuel Macron) fait des choses que j'aurais aimé faire", a-t-il par ailleurs souligné. "Dans bien des domaines, c'est la poursuite ce que nous avons engagé", a-t-il également jugé.

La spectaculaire mue du paysage politique français de ces six derniers mois s'est poursuivie ces derniers jours: vendredi soir, à l'occasion d'un petit remaniement, le député PS de l'Ardèche Olivier Dussopt a fait son entrée au gouvernement comme secrétaire d'Etat chargé de la Fonction Publique.

Dimanche, les ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, ainsi que le député Thierry Solère, tous trois exclus de LR, ont annoncé leur adhésion à LREM.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...