En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 305.22 PTS
-1.82 %
5 304.50
-1.82 %
SBF 120 PTS
4 258.26
-1.66 %
DAX PTS
12 163.01
-1.58 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
-1.24 %
1.134
-0.01 %

Pour trois Français sur quatre, le PS peut disparaître du paysage

| AFP | 338 | Aucun vote sur cette news
Une jeune sympathisante socialiste à Paris le 6 mai 2012
Une jeune sympathisante socialiste à Paris le 6 mai 2012 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Trois Français sur quatre (74%), dont une forte majorité de sympathisants de gauche (63%), croient possible que le Parti socialiste disparaisse au moins temporairement du paysage politique, selon un sondage Odoxa Dentsu consulting diffusé jeudi.

Si 51% des personnes interrogées pensent que le PS peut disparaître "temporairement", elles sont 23% à envisager sa disparition définitive. Seules 26% ne le voient pas disparaître.

Pour moins d'un Français sur deux (47%), le PS "incarne bien les idées de la gauche" et est "utile à la vie politique française" (46%). Ils ne sont que 34% à le voir "proche des gens" et 21% à penser qu'il "s'est adapté aux évolutions du monde", selon cette enquête pour France Info et Le Figaro.

Un quart des personnes interrogées souhaite voir Manuel Valls (25%) représenter la gauche à l'élection présidentielle de 2022, 21% Arnaud Montebourg et 19% Benoît Hamon. Auprès des seuls sympathisants de gauche, Hamon (34%) devance Montebourg (19%) et Najat Vallaud-Belkacem (16%).

Quant au mouvement politique lancé par Benoît Hamon, 65% des Français y sont "totalement indifférents", 17% le rejettent, 15% ont "de la sympathie" pour lui et 3% le soutiennent.

Enquête réalisée en ligne les 29 et 30 novembre auprès de 991 Français de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

dch/mat/bma

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

                                                          INSTITUT REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA REGION NORD…

Publié le 15/08/2018

WISeKey Cybersécurité enregistre une croissance de plus de 60 % par rapport à la même période l'année dernière en raison d'un nombre croissant d'entreprises…

Publié le 15/08/2018

Intel perd 1,82% à Wall Street après avoir révélé que de nouvelles failles de sécurité ont été découvertes qui pourraient toucher ses processeurs. Sous le nom de code de L1 Terminal Fault…

Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom