5 511.79 PTS
+0.04 %
5 513.5
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 405.40
+0.15 %
DAX PTS
13 262.47
+0.47 %
Dowjones PTS
25 993.92
+0.74 %
6 818.10
+0.88 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pour Philippe, "beaucoup de correspondances" entre les programmes de Macron et de Juppé

| AFP | 259 | 2.50 par 2 internautes
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 2 août 2017 à l'Elysée à Paris
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 2 août 2017 à l'Elysée à Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP )

Le Premier ministre Edouard Philippe, proche d'Alain Juppé, trouve "beaucoup de correspondances" entre le programme mis en oeuvre par le président Emmanuel Macron et celui que le candidat malheureux à la primaire de la droite souhaitait mettre en oeuvre.

"Je constate qu'il y a beaucoup de correspondances", affirme le chef du gouvernement dans un entretien-fleuve à Society à paraître jeudi.

"Je ne dis pas que c'est le même programme mais il y a en tout cas moins de différences entre le programme défini par Juppé pendant la primaire et celui mis en oeuvre par mon gouvernement qu'il y en a entre le programme de François Fillon et celui soutenu par les Républicains aux législatives", ironise-t-il.

"Je n'ai pas du tout le sentiment d'avoir changé mes idées entre la campagne d'Alain Juppé pour la primaire et aujourd'hui", poursuit l'ancien maire du Havre, un très proche de M. Juppé qui était son porte-parole lors de ce scrutin remporté finalement par François Fillon.

Parmi les "correspondances", il a cité la volonté du maire de Bordeaux notamment de "dédoubler les petites classes", "supprimer l'ISF" ou organiser un "choc d'offre".

Se définissant comme "profondément européen", M. Philippe se dit également dans cet entretien "attaché à la liberté individuelle et collective". "Je ne crois pas en Dieu mais j'ai profondément foi en la liberté", poursuit-t-il, en exprimant sa croyance en "l'autorité de l'Etat".

"En général, quand vous dites cela, vous êtes classés à droite, mais personnellement, je m'en cogne, je me moque de savoir où on me classe", résume-t-il.

Retraçant son enfance "dans un milieu où la gauche socialiste prédominait", il raconte avoir "découvert Michel Rocard" à Science Po. Il a alors fait un bref passage par le parti socialiste. "Mon enthousiasme a vite été douché par ce que j'ai découvert, par la façon dont les luttes de pouvoir se passaient entre Jospin, Fabius, Rocard..."

Souvent taxé d'être en retrait, voire débordé par un président présent sur tous les fronts, l'actuel locataire de Matignon assure enfin ne pas souffrir d'une omniprésence d'Emmanuel Macron. Refusant d'utiliser l'expression "Jupiter", il assure que "ce qui fait que tout se passe bien entre nous, c'est que l'on a la même lecture des institutions". "J'ai l'impression d'être un Premier ministre auprès d'un président qui exerce sa fonction", tranche-t-il.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

Société anonyme au capital de 13.038.371,32 euros Siège social : 16, rue de la Ville l'Evêque - 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS                        …

Publié le 16/01/2018

Dans le cadre des programmes de rachat d'actions 2016 et 2017, Bureau Veritas a procédé au rachat de 2...

Publié le 16/01/2018

Universal Music Publishing Group (UMPG), filiale d'édition musicale d'Universal Music (groupe Vivendi), a annoncé une extension de son partenariat avec Disney. Ce dernier prévoit qu'UMPG assure…

Publié le 16/01/2018

Un dossier à suivre de près

Publié le 16/01/2018

Calendrier prévisionnel de communication 2018(modifié le 15/01/2018)Chiffre d'affaires de l'exercice 2017 Mercredi 7 février 2018 après...

CONTENUS SPONSORISÉS