5 397.61 PTS
-0.03 %
5 389.0
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 296.60
-0.18 %
DAX PTS
13 105.81
-0.15 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.00 %
Nikkei PTS
22 694.45
-0.28 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pour les ministres, deux semaines de vacances essentiellement françaises

| AFP | 360 | Aucun vote sur cette news
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe au Palais de l'Elysée, le 13 juillet 2017
Le président Emmanuel Macron et le Premier ministre Edouard Philippe au Palais de l'Elysée, le 13 juillet 2017 ( Julien de Rosa / POOL/AFP/Archives )

Les vacances de l'exécutif commencent mercredi soir pour un peu plus de deux semaines, mais le président Emmanuel Macron et plusieurs ministres partiront moins longtemps.

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Emmanuel Macron prendra "quelques jours de vacances en France" mais "restera mobilisable à tout moment", a indiqué l'Elysée, sans plus de précisions sur la durée ou le lieu exacts.

Accusé en 2012 d'avoir pris des vacances trop longues (19 jours), son prédécesseur François Hollande avait réduit drastiquement ses congés les étés suivants (entre 7 et 10 jours de 2013 à 2016), raccourcissant également les vacances des ministres. La norme des précédents présidents, Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac, se trouvait autour de 20 jours.

PREMIER MINISTRE

Le chef du gouvernement, Edouard Philippe, se rendra successivement "dans le sud-est et le sud-ouest" de la France. Il pourrait également passer quelques jours au domaine de Souzy-la-Briche (Essonne), résidence de la République mise à la disposition des Premiers ministres.

MINISTRES

La circulaire de consigne diffusée aux ministres par le secrétariat général du gouvernement (SGG) n'interdit pas aux ministres de partir hors de France mais leur demande de choisir "une destination leur permettant de rejoindre rapidement leur ministère". La circulaire ne fixe toutefois pas de plafond horaire maximal.

Seule exception : la ministre de l'Outre-Mer Annick Girardin, qui réside dans l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon au large du Canada et a été autorisée à rentrer chez elle.

En pratique, la plupart des membres du gouvernement ont choisi de rester en France ou dans des pays frontaliers. Jean-Yves Le Drian (Affaires étrangères), après être rentré chez lui en Bretagne pour faire notamment du vélo, ira en Espagne, dans la famille de sa femme.

Autre européen, Bruno Le Maire (Economie) passera "quelques jours, comme tous les ans", quelque part en Italie. Le patron de Bercy ira ensuite dans sa maison familiale dans le Pays basque.

Plusieurs ministres ont choisi la Corse, comme Marlène Schiappa (égalité entre les femmes et les hommes), originaire de l'île de Beauté, mais aussi Benjamin Griveaux (secrétaire d'Etat auprès de Bruno Le Maire) ou encore Agnès Buzyn, qui y possède une maison où elle se rendra "avec ses amis et sa famille". La ministre de la Santé, qui "nage énormément", se plongera dans la "lecture d’essais philosophiques, politiques, économiques", selon son entourage.

La ministre des Armées Florence Parly prendra "quelques jours de vacances non loin de Paris", à la limite de la grande banlieue parisienne.

Françoise Nyssen (Culture) ira elle marcher "en montagne" dans le sud-est, puis chez elle à Arles. "Repos, vigilance, créativité", pour Nicole Belloubet (Justice), dans le Var et le Pays basque.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail mobilisée fin août par un nouveau round de discussions sur la réforme du droit du travail, partagera ses vacances entre la Normandie et le sud de la France.

Vacances limitées également pour le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, qui prépare sa première rentrée. Ses "vacances studieuses" se limiteront à des "week-ends prolongés en famille", avec les Fables de la Fontaine et un livre du Nobel de littérature, Mario Vargas Llosa, l'un de ses auteurs fétiches.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert va passer ses vacances en France, essentiellement dans le Cotentin, sa région d'origine, mais rentrera plus tôt pour préparer les états généraux de l'alimentation, fin août.

burs-map/chr/bir

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

aufeminin, dont la cotation avait été suspendue en cours de séance lundi suite à l'annonce d'une offre du groupe TF1 pour reprendre la participation...

Publié le 14/12/2017

L'analyste n'est plus acheteur...

Publié le 14/12/2017

Dans une usine du groupe Sappi

Publié le 14/12/2017

Dalet se fend d'un communiqué pour faire part de deux nouveaux contrats auprès de deux de ses clients historiques en France et au Royaume-Uni : la...

Publié le 14/12/2017

Vinci, via sa marque Omexom et en joint-venture avec la société britannique Morgan Sindall, a remporté un contrat de conception-construction d'un nouveau réseau de transport d'électricité en…

CONTENUS SPONSORISÉS