En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
-
5 407.5
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.51 %
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.03 %

Pour Laurent Fabius, il y a "alerte rouge" sur le climat

| AFP | 350 | Aucun vote sur cette news
Le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius le 10 mai 2017 à Paris
Le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius le 10 mai 2017 à Paris ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

Laurent Fabius, tout juste nommé "haut référent" de l'ONU Environnement, a appelé mardi à agir "massivement" et "immédiatement" pour le climat, estimant qu'il y avait "alerte rouge" pour la planète.

"L’accord de Paris a constitué une avancée historique. Mais aujourd’hui, il y a toujours alerte rouge", a-t-il déclaré dans un communiqué du Programme des Nations unies pour l'Environnement (PNUE, ONU Environnement) annonçant sa nomination comme "haut référent pour la gouvernance environnementale".

"Nous devons agir massivement, nous devons agir immédiatement", a ajouté l'ancien président de la COP21 où a été scellé l'accord de Paris sur le climat en 2015.

"La ténacité et le professionnalisme dont Laurent Fabius a fait preuve alors qu’il menait des négociations incroyablement difficiles pour aboutir à l’accord de Paris sont précisément ce dont nous avons besoin pour inciter les gouvernements à s’unir et à agir pour les générations futures", a commenté le directeur du PNUE Erik Solheim depuis Bonn (Allemagne) où se tient jusqu'à vendredi la 23e conférence de l'ONU sur le climat (COP23).

Un titre "honorifique et bénévole", a précisé M. Fabius, expliquant qu'il allait notamment se consacrer à promouvoir l'adoption du Pacte mondial pour l'environnement.

Ce Pacte soutenu par la France est un projet de traité qui rassemblerait les textes sur l'environnement, pour renforcer le droit international en la matière.

Juste avant le début de la réunion de Bonn, le PNUE a souligné que le monde ne faisait pas assez pour tenir les objectifs de l'accord de Paris visant à garder le réchauffement planétaire sous 2°C, voire 1,5°C.

Après trois années stables, les émissions mondiales de CO2 sont d'autre part reparties à la hausse en 2017, selon le rapport du Global Carbon Project publié lundi.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…