5 438.55 PTS
+0.48 %
5 378.50
+0.43 %
SBF 120 PTS
4 343.57
+0.29 %
DAX PTS
12 572.39
+0.25 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
-0.28 %
Nikkei PTS
22 088.04
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pour Larcher, "la limitation des mandats dans le temps, c'est non"

| AFP | 233 | Aucun vote sur cette news
Gérard Larcher, président LR du Sénat, lors d'une session parlementaire, le 2 octobre 2017
Gérard Larcher, président LR du Sénat, lors d'une session parlementaire, le 2 octobre 2017 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

"La limitation du nombre mandats dans le temps, c'est non", a déclaré jeudi le président du Sénat Gérard Larcher, qui a toutefois reconnu "des points de convergence" avec Emmanuel Macron sur les réformes constitutionnelles à mener.

MM. Larcher et Macron se sont rencontrés le 14 octobre. "Le dialogue est ouvert avec le président de la République. Moi, derrière, j’ai les sénateurs, il faudra trouver des points d’équilibre", a expliqué le président de la Haute assemblée lors de l'émission "L'épreuve de vérité" (Public Sénat/AFP/Radio classique/Les Echos).

Outre la question du cumul des mandats dans le temps, qui relève selon M. Larcher du "choix démocratique", il ne s'est pas prononcé sur celle de la réduction du nombre de parlementaires, "qui ne relève pas stricto sensu de la Constitution".

A la question "le président de la République a-t-il commencé à vous comprendre", Gérard Larcher a répondu: "Oui, je le crois", en évoquant de nouvelles rencontres à venir avec Emmanuel Macron.

"Nous pouvons nous comprendre sur un certain nombre de points, je crois que nous irons au bout. Mais attention, on ne touche pas à la Constitution tous les matins. Ca n'est pas un coup. Ca doit être strictement nécessaire", a-t-il mis en garde.

Le président du Sénat a délivré par ailleurs un certain nombre de satisfecit, saluant "des signaux, des avancées" dans le budget 2018 pour réduire le déficit.

Sur la question du logement, "j'ai proposé au président de la République et au Premier ministre que nous nous mettions autour de la table pour que nous trouvions un consensus", a-t-il encore fait valoir.

Interrogé sur les propos polémiques tenus mercredi lors d'un meeting par Laurent Wauquiez, selon qui les chômeurs, encouragés par Pôle emploi, "profiteraient de la vie", Gérard Larcher a enfin estimé qu'il "avait raison, lutter contre la fraude je le partage", mais que "la question de l'assurance chômage ne se résumait pas à la question de la fraude".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/04/2018

En 2017, le groupe Kerlink a réalisé un chiffre d'affaires de près de 25 ME, et affiche une croissance annuelle moyenne de plus de 62%...

Publié le 23/04/2018

Retour d'assemblée générale...

Publié le 23/04/2018

Premier trimestre 2018...

Publié le 23/04/2018

PM Crypto d'Ekinops permet une mise en conformité RGPD simple et rapide...

Publié le 23/04/2018

Un ancien de chez Grant Thornton pour succéder à Laurent Gonthiez...